​Hier soir, Gerard Piqué a annoncé que si l'Espagne se qualifiait pour la Coupe du monde 2018, il s'agirait de sa dernière compétition internationale. Une annonce faite juste après une nouvelle polémique... qui n'en est pas une. 


L'Espagne se déplaçait hier soir en Albanie pour les éliminatoires du Mondial 2018. Hormis la victoire (2-0) des Ibériques, une autre nouvelle a marqué la soirée. Gerard Piqué, le défenseur central de la Roja, a expliqué qu'il prendrait sa retraite internationale après cette Coupe du monde (à condition que l'Espagne s'y qualifie). Une décision qui intervient, après que le joueur du Barça ait encore été accusé d'anti-patriotisme.

Une histoire de manches


Le joueur n'a jamais caché ses positions pro-Catalogne. Mais sa réputation lui a joué des tours. Ce dimanche soir, sur le terrain de Tirana, l'ancien mancunien a joué avec un maillot aux manches coupées. Ses détracteurs ont ainsi vu un geste anti-espagnol, puisque selon eux, celles-ci étaient ornées des bandes rouges et jaunes représentant le drapeau espagnol. Or, dans un communiqué, la Fédération espagnole a défendu le Barcelonais : "Contrairement à certains commentaires mal intentionnés accusant le joueur espagnol d'avoir coupé ses manches pour éviter de porter des bandes aux couleurs nationales, la RFEF tient à souligner que ces bandes n'existent que sur le maillot à manches courtes, et non sur le modèle à manches longues porté par Piqué pendant le match. Le joueur a coupé ses manches à la seule fin de jouer plus à l'aise, comme nombre d'autres internationaux avant lui", pouvait-on lire. 


Une décision sans lien avec la polémique ?


Pourtant, l'intéressé l'assure, son annonce n'a aucun rapport avec cette nouvelle tempête médiatique : "Ce n'est pas une décision qui date d'aujourd'hui, j'y ai réfléchi. Mais ce qui s'est passé aujourd'hui s'ajoute à tout ce qui s'est passé ces dernières années et il y a des gens qui considèrent qu'il est mieux que je ne sois pas là. Je sens qu'après la Russie, une étape s'achèvera pour moi", a-t-il conclu, réaffirmant son envie d'adhérer au projet du sélectionneur, Julen Lopetegui.


Gerard Piqué compte 83 sélections (5 buts). Sa première convocation date de février 2009, et il a remporté la Coupe du monde 2010 et l'Euro 2012.

​​

​​