PÉPITES : 15 jeunes talents dont vous n'avez probablement pas encore entendu parler

Les aficionados de football se fascinent pour les jeunes joueurs, c'est bien connu. Il y a toujours cette excitation à l'éclosion d'un jeune talent, et cette fierté de pouvoir dire "ah lui ? Ouais, je l'avais déjà repéré en équipe de jeunes". Le délire à même été poussé ces derniers jours jusqu'à se prendre de passion pour le jeune Karamoko Dembélé, la pépite du Celtic Glasgow... 13 ans au compteur.


Alors que la Gazzetta dello Sport a dévoilé il y a une dizaine de jours la liste des 40 nominés pour l'édition 2016 du Golden Boy, qui récompense depuis 2003 le meilleur jeune joueur européen, la génération biberon commence doucement à gratter à la porte du football professionnel. Des joueurs âgés de 18, 17, voire parfois 16 ans et qui impressionnent dans les catégories jeunes de leurs clubs respectifs. 


Alors si vous êtes amateur de jeunes footballeurs comme Arsène Wenger, où que vous êtes en quête de bons plans pour votre future partie de Football Manager 17, nous vous avons dressé une liste de 13 joueurs pas encore bien connus sur lesquels garder un œil attentif. 

15. Jeff Reine-Adelaïde (milieu, Arsenal)

On aurait également pu vous parler du petit Gedion Zelalem, mais le chauvinisme l'a emporté. 


Ça fait bien quelques années maintenant qu'Arsène Wenger garde Jeff Reine-Adélaïde sous le coude. Ça fait même tellement longtemps qu'on en a tendance à oublier que le gamin n'affiche toujours que 18 ans. Formé à Torcy puis passé par l'académie du RC Lens (où il a notamment croisé Raphaël Varane, Geoffrey Kondogbia ou encore Thorgan Hazard), le milieu offensif, international U18 français, signe à Arsenal en 2015.


Si Wenger le polit pour le moment avec les catégories de jeunes, Jeff Reine-Adélaïde est régulièrement appelé avec l'équipe première. À 18 ans, le moment est venu pour lui de montrer toute l'étendue de son talent. 

14. Timothy Castagne (défenseur, KRC Genk)

Un autre jeune talent venu de Belgique ? Oui messieurs. Le pays de la frite n'en finit plus de produire du jeune de qualité, et le petit Timothy Castagne en est une nouvelle preuve. 


Si son physique pas forcément imposant (1m85 pour 80 kilos) et sa tête de jeune premier ne collent pas vraiment avec son nom, Timothy a tout du crack. Pas forcément rapide ni puissant, il mise sur son intelligence et sa vista pour faire la différence. Un profil qui lui permet également d'évoluer au milieu de terrain. 


Arrière droit au KRC Genk, il fait ses gammes en Jupiler Pro League où il a joué les trois derniers matchs dans leur intégralité. Un titulaire en puissance donc, et un international U21 des Diables Rouges qui pourrait bientôt goûter à la cour des grands. Pour aller embêter Thomas "Tôt ou tard" Meunier ? Et pourquoi pas. 

13. Christopher Nkunku (milieu, Paris Saint-Germain)

Certainement l'un des plus connus de cette liste. Quand beaucoup considèrent que les titis parisiens se retrouvent vite noyés dans l'effectif 5 étoiles du club de la Capitale, la nouvelle génération emmenée par les Georgen, Callegari, Augustin et donc Nkunku sont prêts à prouver le contraire. 


Milieu relayeur de poche (1m75, 68kgs), le garçon est, à 18 ans, l'un des leaders techniques de la CFA et des U19 du PSG, avec lesquels il a brillé la saison dernière en Youth League. Un contrat pro en poche depuis décembre 2015, l'international U20 français fait sans conteste partie des joueurs les plus prometteurs couvés par le club de la Capitale. 


Un futur remplaçant idoine à Blaise Matuidi ? Si son potentiel se concrétise, il pourrait même devenir plus que ça. 

12. Andrei Ivan (attaquant, CSU Craiova)

Lorsqu'un jeune joueur est courtisé par le FC Barcelone, généralement, c'est qu'il en a sous le crampon. Et c'est assurément le cas du buteur roumain Andrei Ivan. 


S'il ne s'est pour le moment pas résigné à quitter son club du CSU Craiova, et ce malgré les intérêts de Barcelone et du Steaua Bucarest, le gamin (19 ans) est déjà international roumain (3 sélections) et nourrit de grands espoirs dans son pays. Certains voient même déjà en lui le futur Gheorghe Hagi... Un poil prématuré, mais la référence est là. 

11. Mouez Hassen (gardien, OGC Nice)

En bons français et suiveurs attentifs de la Ligue 1, le nom de Mouez Hassen nous dit déjà quelque chose. Et nous avons déjà vu tout son potentiel. 


S'il n'a pas encore joué cette saison, il a fait tout le début de saison dernière titulaire avec Nice avant d'être relégué sur le banc par Cardinale. International français à tous les échelons de jeunes, le gardien de 21 ans connait certes une période un peu creuse, mais on garde bon espoir de le voir un jour au plus haut niveau. 

10. Ante Ćorić (milieu, Dynamo Zagreb)

Avoir plus de 60 matches en pro dans les pattes à seulement 19 ans, c'est pas trop mal. Pépite parmi les pépites dans un vivier croate qui ne cesse de produire ces dernières années, Ante Ćorić est déjà, à 19 ans, une valeur sûre du Dynamo Zagreb. 


Le joueur a même participé cet été à l'Euro 2016 avec la sélection au damier. S'il aura finalement été le seul joueur de champ à ne pas être utilisé par Ante Čačić, il n'en a pas moins franchi une sacrée étape. Un joyau qui ne devrait pas rester bien longtemps planqué en Croatie. 

9. Ezequiel Ponce (attaquant, Granada CF)

Les amateurs de football sud-américain connaissent forcément ce nom. Et sont certainement un peu frustrés de ne pas le voir réussir plus que ça en Europe. 


Transféré la saison dernière à l'AS Roma en provenance des Newell's Old Boys, le buteur argentin (19 ans) a connu une première saison blanche avec la Louve avant d'être prêté cette année à Grenade, en Liga. Il y jouit d'un temps de jeu plus conséquent, et a même marqué pour son premier match en Espagne. Avec un peu de patience, vous verrez ce nom émerger dans un futur proche. 

8. Reece Oxford (défenseur, West Ham)

Si vous suivez de près le football anglais, vous connaissez forcément Reece Oxford. Si ce n'est pas le cas, alors penchez vous très vite sur ce jeune homme avant qu'il ne soit trop tard. 


Le longiligne défenseur central (1,90m pour 71kg, on a pas vu de telles dimensions chez un défenseur depuis Sammy Traoré) est ce qu'on appelle un diamant brut. S'il n'a pas encore conquis sa place de titulaire à West Ham, il reste sur le banc et apprend, patiemment, en attendant son tour. A 17 ans, il est l'un des plus grands espoirs du football anglais, dont il a été international dans toutes les catégories de jeunes. 


Quand on sait que Marcus Rashford a connu sa première sélection à 18 ans et qu'on connaît les errances défensives des Three Lions, on s'attend à le voir très très vite en sélection. 

7. Pedro Pereira (défenseur, UC Sampdoria)

La dernière hype made in Portugal


À 18 ans, l'arrière droit formé au Benfica a déjà fait son saut dans le grand bain en signant l'année dernière à la Sampdoria, en Serie A, où il devient petit à petit un élément incontournable du onze de Marco Giampaolo. Le garçon est également international U18 du Portugal. 

6. Pione Sisto (attaquant, Celta Vigo)

Parfait inconnu avant le mois dernier, le milieu offensif danois Pione Sisto est en train petit à petit de se faire un nom en Espagne du côté du Celta Vigo. 


Double buteur sur ses deux derniers matchs, notamment contre le Barça la semaine dernière, Sisto (21 ans) est arrivé cet été à Vigo dans un anonymat quasi total en provenance du FC Midtjylland alors qu'il était courtisé par quelques grosses cylindrées. Un coup de flair qui pourrait bien devenir un coup de génie pour Los Celticos

5. Felix Passlack (défenseur, Borussia Dortmund)

La différence entre le "projet Dortmund" de Marseille et le "projet Dortmund" de Dortmund ? Dortmund arrive vraiment à sortir des jeunes de qualité de son centre de formation. 


Le dernier en date : Felix Passlack, arrière droit/milieu droit allemand de 18 ans, qui s'impose déjà comme le successeur attitré de Łukasz Piszczek. Sous la houlette de Thomas Tuchel, qui a le même attrait pour le développement de la jeunesse que son aîné Jurgen Klopp, le garçon aura tout le loisir de développer ses qualités et de nombreuses opportunités de prouver son talent sur le terrain. 

4. Takumi Minamino (attaquant, RB Salzburg)

Les footballeurs japonais qui sont réellement parvenus à percer dans la grande Europe peuvent se compter sur les doigts d'une main. Pourtant, nous avons de bonnes raisons de croire que Takumi Minamino pourrait être de ceux-là. 


Formé au Cerezo Osaka, où il a pu profiter pendant une saison de la sagesse et de l'expérience d'un certain Diego Forlán, Minamino est entré en Europe en 2015 via l'Autriche, où il fait actuellement les beaux jours du Red Bull Salzbourg. Le milieu droit de 21 ans, international japonais depuis l'année dernière (deux sélections), a déjà marqué 15 buts en 50 matchs avec le club autrichien. Un bon début.  

3. Carles Aleñá (milieu, FC Barcelone)

Le FC Barcelone est une usine à talents qui se renouvelle constamment. Et avec une génération de génies qui approche peu à peu de la retraite, une autre génération est prête à prendre la relève. À sa tête, Carles Aleñá. 


Le nom vous est peut-être familier, puisqu'il avait fait un buzz monstrueux la saison dernière en marquant un but complètement fou qui avait enflammé YouTube. Mais le milieu offensif de 18 ans, international U19 espagnol, est bien plus qu'un joueur YouTube. Surveillé de près par Luis Enrique, qui l'avait emmené en pré-saison cet été, il pourrait bien être la prochaine sensation blaugrana

2. Niklas Dorsch (milieu, Bayern Munich)

Aperçu cet été en pré-saison face à Manchester City, Niklas Dorsch est un talent soigneusement couvé par le Bayern Münich, qui veut à tout prix le protéger des convoitises extérieures. 


Pas franchement maître dans l'art de faire grimper des jeunes de l'académie dans le groupe pro (seulement sept joueurs formés au club dans l'effectif, dont Müller et Lahm), le Bayern pourrait pourtant faire de la place pour ce très prometteur milieu défensif. Un milieu à trois Kimmich-Renato-Dorsch ? Les années 2020 vous remercient d'avance. 

1. Moise Kean (attaquant, Juventus Turin)

Pendant que Gonzalo Higuain faisait les gros titres cet été avec son transfert à 90 millions, dans l'ombre des équipes de jeunes, la Juve détient déjà son successeur. 


À seulement 16 piges, Moise Kean est certainement l'un des jeunes joueurs les plus côtés de l'autre côté des Alpes. Formé à la Juve, il est certainement l'un des U17 les plus côtés, à tel point que la Vieille Dame a blindé son contrat en début d'année pour dissuader les gros poissons de Premier League de s'en approcher. 


Beaucoup voient déjà en lui un "Balotelli 2.0". Et ils ont de bonnes raisons de le penser. Le gamin est une machine à buts (30 en 36 matchs avec les jeunes de la Juve), et il est (déjà) représenté par le célèbre Mino Raiola, qui gère également les intérêts du Niçois. On lui souhaite tout sauf la même carrière.