​Dix mois après son intronisation au poste d'entraîneur d'un des clubs les plus puissants du monde, Zinédine Zidane connaît ses premiers doutes. Vainqueur de la Ligue des Champions cinq mois après son arrivée à la tête de l'équipe première, le Ballon d'or 1998 se voit fustiger de toute part par une presse espagnole peu conciliante.


La presse espagnole ne croit pas en Zidane


Les quatre matchs nuls consécutifs du Real Madrid auront suffi à la presse pour affubler à Zinédine Zidane l'étiquette d'entraîneur médiocre. Cette diatribe est celle d'un journaliste de Cadena Cope : « Le Real Madrid ne joue pas au football cette saison et ceux qui doivent marquer ne marquent pas. Zidane est un entraîneur médiocre » avant d'ajouter « Il n'y a pas de football et s'il n'y a pas de football, on ne peut pas gagner. »


Le célèbre quotidien Marca s'est lui aussi montré sévère envers le coach madrilène :

« Ses capacités en tant que coach sont scrutées. Et ça ne va pas bien ». Le quotidien madrilène ajoute par ailleurs « Ce Real Madrid ne ressemble à rien, il est en perdition et je doute que Zidane ne sache trouver la solution. » Des propos forts qui tendent à prouver que même une légende comme Zinédine Zidane ne peut échapper à la dureté et à l'exigence des journaux espagnols. Au Real Madrid et peut être plus qu'ailleurs, l'excellence est un devoir aux yeux de la presse.


Bien que le Real Madrid reste sur une série peu envieuse de quatre matchs nuls consécutifs, dont trois en Liga (une première depuis mai 2014), les merengues sont tout de même à égalité de points avec le leader du championnat, l'Atlético Madrid, et toujours invaincu après sept journées. Cette série de matchs sans victoire ajoutée aux possibles différends entre Zinédine Zidane et l’omnipotent Cristiano Ronaldo n'ont fait qu'altérer la côte de l'entraîneur français.


Seulement, la vérité du jour n'est pas celle du lendemain dans le football, et l'ancien numéro 10 des bleus peut rapidement amener les journalistes à revoir leurs copies si les victoires commencent à s'enchaîner.