Quatrième nul consécutif pour les hommes de Zidane. Le Real, cueilli à froid​ dès la 10ème minute, avait pourtant réagi rapidement à l'ouverture du score basque, par l'intermédiaire de Gareth Bale. Mais au fil des minutes, les pensionnaires de la Maison Blanche ont tout bonnement perdu le rythme, peinant à se procurer des occasions de buts. 


Eibar tient donc un exploit, le Real, lui, voit l'Atlético Madrid lui chiper la première place du classement devant à la différence de buts. À noter que Varane et Benzema sont sortis à la pause : sanction ou blessure ? Difficile de se prononcer pour le moment.


Les notes des Merengue :


Keylor Navas (4) : Le Keylor Navas de l'an passé, invincible en Champions League, dépassait grandement le Keylor Navas de cette saison. Peu inspiré sur le but d'Eibar, le Costaricien s'est même montré dangereux pour sa défense dans le jeu au pied.


Dani Carvajal (5) : Le latéral de la Roja, lui aussi, nous a habitué à mieux. S'il a plutôt bien maîtrisé son côté droit sur le plan défensif, il a peu apporté dans la construction du jeu, laissant Bale déborder seul la plupart du temps.


Pepe (6) : Moins serein qu'à l'accoutumée, le Champion d'Europe portugais a tout de même réalisé un match plus que correct. Sa mésentente avec Varane a tout de même coûté à son équipe d'être menée au score d'entrée de jeu.


Raphaël Varane (4) : L'international français ne s'est pas montré très rassurant. Son entente avec Pepe n'a pas fait d'étincelles, bien au contraire. Pis, les deux hommes ont semblé éprouver des problèmes de communication. Remplacé à la mi-temps par Nacho, pour des raisons pour l'heure inexpliquées.


Danilo (5) : L'ex-portista a multiplié les courses offensives en première mi-temps, avalant des kilomètres et des kilomètres. Son attentisme sur le plan défensif, en revanche, a généré des brèches dans la défense madrilène, dans lesquelles s'est engouffré l'excellent Ander Capa.


Toni Kroos (6,5) : Match abouti pour l'ancien du Bayern, qui a régné sur l'entrejeu. Sa qualité dans le jeu long est un véritable régal.


Isco (5,5) : S'il a effectué quelques transversales notables, l'ancien meneur de jeu de Malaga a été trop peu influent à l'égard du talent dont il jouit. Symptôme du joueur peu en confiance, Isco s'est montré plus que timide. Remplacé par un Asensio plein de bonne volonté à la 72ème minute.

Mateo Kovačić (6) : On n'a toujours pas encore retrouvé le Kovačić de l'Inter Milan. Cependant, le natif de Linz s'est montré à son aise dans le dernier tiers du match, durant lequel il a fait étalage de ses qualités techniques. Une promesse à confirmer.


Gareth Bale (7) : Roi dans le jeu aérien, Gareth Bale a été le meilleur Merengue du soir. Doté d'une capacité de centre incroyable, il n'a cessé d'alimenter ses compères de l'attaque. En vain. 


Karim Benzema (3) : Invisible en première période car bien muselé par la paire Santos-Lejeune, le Français a possiblement été sanctionné par Zinédine Zidane, qui l'a remplacé par Morata à la mi-temps. L'ancienne pointe de la Juventus s'est malheureusement plus distinguée par ses plongeons que par ses aptitudes footballistiques.


Cristiano Ronaldo (5) : Le Portugais était branché sur courant alternatif. Capable d'étincelles, comme sur le but de Bale, mais aussi capable de manqués étonnants. C'est trop peu pour un joueur de classe mondiale.