​Voici une énième affaire dont l'Angleterre se serait bien passée.... Après la démission forcée du sélectionneur anglais, Sam Allardyce, pour ses déclarations autour de la corruption, le journal britannique The Telegraph a réitéré ses pratiques en caméra cachée.

La victime ? L'ancien entraîneur des Spurs de Tottenham, Harry Redknapp.

Des joueurs des Spurs visés


Au cours d'un entretien en caméra cachée, le technicien anglais de 69 ans a révélé avoir surpris quelques-uns de ses joueurs en train de parier sur le match dont ils seraient les acteurs peu de temps après. Pratique formellement interdite en Premier League mais également dans tous les championnats de football d'Europe.

​​

Si l'on se fie aux déclarations du principal protagoniste de l'affaire, l'un de ses anciens protégés aurait même "hypothéqué sa maison !".

Le coach anglais n'aurait néanmoins pas trouvé cela dérangeant puisqu'il déclarera par la suite:


" Cela allait à l'encontre des règles de la FA ? Ah bon ? Ils ne pariaient pas sur l'autre équipe mais sur la leur (…). Je ne peux pas contrôler ce qu'ils font ou l'endroit où ils vont."


Le quotidien anglais qui met actuellement le football anglais dans un embarras le plus total a décidé de ne pas dévoiler le nom des joueurs concernés. Mais il se pourrait que cette affaire n'en soit qu'à son préambule...

​​

​​