​Les problèmes sur la justesse de l'âge font légion au sein du football professionnel mondial. Plusieurs scandales ont déjà éclaté par le passé et un nouveau soucis, d'une vingtaine d'années, est en cours...


Si l'on vous demandait de trouver le nom de ce joueur, vous ne trouveriez probablement pas. Victor Emenayo est en effet un attaquant nigérian qui évolue aujourd'hui au Shahdag Qusar, un fantastique club de première division en Azerbaïdjan. Il a auparavant joué en Ouganda, sous les couleurs du SC Villa.


Si l'on vous questionnait sur l'âge de ce joueur ensuite, vous ne pourriez absolument pas non-plus donner la bonne réponse. Ce n'est pas que l'on ne veuille pas le croire, bien sûr, mais Emenayo est en effet né en 1993 selon son passeport international et aurait donc aujourd'hui 23 ans...

Les faits sont évidemment troublants. Les traits de visage et la carrure de cet attaquant nigérian ne laissent pas penser une seule seconde qu'il serait encore dans la fleur de l'âge aujourd'hui. Et les doutes sur la véracité de ses papiers sont ainsi énormes dans le pays occidental où il évolue actuellement.


Plusieurs clubs de D1 ont accusé publiquement l'homme d'être plus vieux qu'il ne le prétend, d'être un tricheur ou toute autre joyeuseté de ce genre. Les médias locaux s'en sont ainsi mêlés et une enquête menée par l'un d'eux aurait conclu, après retraçage de son parcours footballistique, qu'Emenayo serait âgé d'au minimum 28 ans aujourd'hui...

passeport

Interrogé par le site de son pays natal newfanzoneblog récemment, après l'explosion de cette polémique, le joueur s'est défendu de toute accusation :


"Comment quelqu'un peut clamer ou affirmer que je n'ai pas 23 ans simplement à cause de mon apparence ? Mon passeport dit que je suis né en 1993 et personne ne peut contredire cela. Est-ce que mes parents ont confirmé le fait que je ne sois pas né à la date indiquée sur mon passeport ?"


La défense est évidemment légère, le cas est épineux. Victor Emenayo rejoint en tout cas le fameux clan présidé par ​Joseph Minala, où siège désormais, à une place d'honneur, ​Renato Sanches...