​C'est peut-être un des tournants de la finale de l'Euro 2016 entre l’Équipe de France et le Portugal. Un petit épisode qui restera probablement comme une simple anecdote. Le premier événement est apparu très tôt dans le match avec la sortie sur blessure du capitaine portugais, Cristiano Ronaldo. Ce dernier s'est très vite transformé en tant que coach assistant du sélectionneur du pays vainqueur de l'Euro 2016, Fernando Santos. 

Cristiano Ronaldo active le mode coach 


L'hebdomadaire France Football a révélé une petite anecdote qui démontre toute l'implication du triple Ballon d'or. Tout se passe à partir de la seconde mi-temps de la prolongation, à la 107ème minute. 


L'arbitre anglais de la rencontre, Mark Clattenburg, siffle aux abords de la surface une main imaginaire de Laurent Koscielny au duel avec l'attaquant lillois Eder.

Le coup-franc est situé à 20 mètres du but de Hugo Lloris. Cristiano Ronaldo n'est plus sur le terrain, alors les joueurs qui se présentent devant le ballon, prêts à tirer, sont Raphaël Guerreiro et Ricardo Quaresma. Ce dernier se tourne vers le banc est entend les consignes de CR7 qui lui dit... de laisser le coup-franc pour le nouveau joueur de Dortmund.


La suite on la connait, l'ancien lorientais prend ses responsabilités, frappe et trouve la barre transversale du portier français. Dans la foulée de l'action, et la touche de Bacary Sagna, les portugais prendront l'avantage jusqu'à la fin de la partie grâce au fameux but d'Eder deux minutes plus tard...




Que serait-il arrivé si Cristiano n'avait rien dit et laissé tirer Quaresma ? 

On ne le saura jamais mais ce qui semble sûr, c'est que le joueur du Real Madrid a trouvé sa reconversion s'il venait à prendre sa retraite.