Euro 2016 : Ces 8 joueurs inattendus qui ont impressionné dans ce début de compétition

Suivant0 / 8

​L'Euro 2016 n'a débuté qu'il y a huit jours. En un laps de temps aussi restreint, de nombreux joueurs sont déjà parvenus à séduire. Inattendus à un tel niveau, les huit talents que vous allez découvrir ou redécouvrir ont marqué de leur empreinte ces premiers jours de tournoi.

Suivant0 / 8
Suivant1 / 8

1. Michal Padzan (POL / 28 ans)

Impérial contre l'Irlande du Nord comme contre l'Allemagne, le défenseur axial polonais a surpris plus d'un observateur. Malgré seulement 17 sélections au compteur, il s'est comporté comme un véritable leader, participant grandement aux bons résultats glanés par la Pologne. À noter que les performances de son compère Kamil Glik sont elles aussi à mettre en exergue.​

Suivant1 / 8
Suivant2 / 8

2. Birkir Bjarnason (ISL / 28 ans)

​En inscrivant le premier but de l'Islande en compétition internationale, le Bâlois a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire de ce petit pays de 330 000 habitants. À partir de là, son tournoi, quoiqu'il advienne, sera considéré comme une réussite.

Suivant2 / 8
Suivant3 / 8

3. Domagoj Vida (CRO / 27 ans)

Coupable d'une main toute aussi malheureuse que malencontreuse en toute fin de match face à la République Tchèque, Vida ne réalise pas moins un début d'Euro remarquable. Associé à Vedran Ćorluka, le défenseur évoluant à Kiev s'est distingué dans l'impact et dans le jeu aérien. Ante Čačić, le sélectionneur croate, peut nourrir de grandes ambitions : sa formation respire le talent.

Suivant3 / 8
Suivant4 / 8

4. Elseid Hysaj (ALB / 22 ans)

​En le débusquant à Empoli contre un chèque de cinq millions d'euros, le Napoli a fait une belle affaire. Indétronable au poste d'arrière droit en club comme en sélection alors qu'il n'est âgé que de 22 printemps, le jeune albanais peut envisager l'avenir avec sérénité. En l'espace de deux matchs, et malgré deux défaites consécutives, Hysaj a laissé entrevoir des aptitudes qui ne devraient pas laisser insensibles des formations plus huppées encore que le club du président De Laurentiis.

Suivant4 / 8
Suivant5 / 8

5. Antonio Candreva (ITA / 29 ans)

​Antonio Candreva est un joueur élégant, ce fait est indéniable. Irréprochable en club, le Laziale fait désormais les beaux jours de la sélection transalpine. Au diapason de ses coéquipiers, le natif de Roma arpente inlassablement son couloir droit depuis maintenant deux matchs. Si l'Italie est d'ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, elle peut tirer un grand coup de chapeau à son numéro 6, acteur prépondérant des victoires contre la Belgique puis la Suède.

Suivant5 / 8
Suivant6 / 8

6. Nolito (ESP / 29 ans)

À Vigo, Nolito s'est fait un nom. Bien connu en Espagne, l'attaquant espagnol cherche désormais à se montrer aux yeux de l'Europe. Sur son flanc gauche, il a souvent fait parler sa technique depuis le lancement de l'Euro. Courtisé par plusieurs écuries prestigieuses, Nolito ne devrait pas faire long feu en Galice.​

Suivant6 / 8
Suivant7 / 8

7. Eric Dier (ANG / 22 ans)

Discrètement mais sûrement, Eric Dier s'est imposé au poste de sentinelle de la sélection anglaise. Auteur d'une saison remarquable avec les Spurs, l'ex-pensionnaire du Sporting fournit des prestations du même acabit sous la tunique des Three Lions​. Alors que l'on surveillait plus spécifiquement son compère Dele Alli, Dier constitue aujourd'hui LA révélation anglaise de ce début de tournoi.

Suivant7 / 8
8 / 8

8. Dimitri Payet (FRA / 29 ans)

​Qui aurait pu imaginer que Dimitri Payet devienne si rapidement l'homme providentiel des Bleus ? Absent des listes de Didier Deschamps jusqu'à il y a peu, le numéro 8 tricolore a su saisir sa chance avec panache. Ses prestations XXL en sélection, en particulier contre la Roumanie et l'Albanie, font de lui un joueur incontournable.

8 / 8