​Semaine un peu particulière en Premier League, puisque la Football Association anglaise a décidé de faire jouer plusieurs équipes ayant des matches en retard afin de les mettre sur un même pied d'égalité avant un sprint final décisif.


Ainsi, après le faux pas mardi des Citizens sur la pelouse du Saint Jame's Park de Newcastle pour le compte de la 27e journée (1-1), c'était au tour de l'autre Manchester d'entrer en scène en recevant Crystal Palace à Old Trafford, en marge de la 30e manche du championnat.

Les Mancuniens, actuels cinquièmes au classement et provisoirement à quatre points d'Arsenal, veulent l'emporter sur des Eagles toujours pas maintenus mathématiquement avec leurs neuf longueurs d'avance sur la zone rouge. Une équipe de United qui se doit d'être bien inspirée par le nouveau titre de Champion décroché la veille par les U21.

Car le "top four", Louis Van Gaal y croit toujours. Les Red Devils n'ont d'ailleurs jamais perdu contre Crystal Palace en Premier League, et restent sur quatre victoires en cinq matches.

De son côté, l'entraîneur des visiteurs, Alan Pardew, peut compter sur le retour de son milieu de terrain James McArthur plus de deux mois après sa grave blessure ligamentaire à la cheville. Ses hommes sont dans une bonne série de quatre rencontre sans défaite, mais ont perdu dix de leurs treize derniers déplacements dans le Théâtre des rêves.

​​

Composition officielle de Manchester United :

Composition officielle de Crystal Palace :

​​La rencontre va se dérouler dans des conditions idéales pour les partenaires de Wayne Rooney et Mile Jedinak, capitaines du soir. De bonne augure pour le spectacle.

​​Les joueurs de Manchester United s'échauffent sur un billard, tandis que les gradins se remplissent encore, à 15 minutes du coup d'envoi. Même si étonnamment, le stade reste relativement vide. Pour certains jeunes supporters, c'est nuit de grande première !

​​

​​Et c'est parti pour 90 minutes décisives dans la course à l'Europe !

​​But pour Manchester United ! Damien Delaney marque contre son camp en détournant dans son propre but le centre tendu de Matteo Darmian. Imparable pour Julian Speroni (1-0, 4e). Entame de match parfaite pour les Diables Rouges. Les Twittos en profitent pour chambrer l'infortuné défenseur.

​​

​​

​​

​​Pendant la première demi-heure de jeu la possession de balle est largement à l'avantage des joueurs de l'entraîneur néerlandais. Les coéquipiers de Yoann Cabaye peinent vraiment à sortir le ballon et subissent un pressing très haut de la part des Mancuniens, qui dominent à l'image de nombreuses tentatives, dont celles d'Anthony Martial et Wayne Rooney.

​​

​​

​​Le rythme semble un peu baisser en cette fin de première période, toujours à l'avantage des Rouges. Une première période jusqu'ici très difficile pour l'attaque des Eagles et son buteur togolais, Emmanuel Adebayor, pas épargné sur les réseaux sociaux.

​​


C'est finalement Marcus Rashford qui a une nouvelle fois l'opportunité de doubler la mise pour United, suivi d'une nouvelle frappe du jeune international tricolore dans la foulée. Mais c'était sans compter sur le portier de Palace, encore une fois impérial et salvateur.

​​

​​

​C'est la pause à Manchester, qui mène au score logiquement face à des visiteurs bien trop timorés. Un premier acte à sens unique. Et sans un Julian Speroni des grands soirs, l'addition aurait pu être bien plus salée pour les Eagles. Espérons pour les hôtes qu'ils ne regrettent pas ce manque de réalisme.

​​

​​

​​

​​C'est reparti pour les 45 dernières minutes. Reste à savoir si Crystal Palace a les moyens de recoller au score, ou si Manchester United va parvenir à breaker et s'assurer une victoire importante.

But pour les Red Devils ! Superbe demi-volée poteau rentrant déclenchée à l'entrée de la surface de réparation par Darmian, décidément dans un bon jour, pour son premier but avec le club. Le jeune italien effectue un contrôle de la poitrine en récupérant le ballon sur un corner mal repoussé, et enchaîne. Un corner concédé après une nouvelle parade de Speroni face à Juan Mata. Celle-ci aura amené ce qui peut être le but de la victoire (2-0, 55e).

​​

​​

​​

​​

Malgré ce deuxième but encaissé, Speroni poursuit son récital en effectuant une double parade de haute volée face à Jesse Lingard et Rashfrod. Le gardien argentin maintient tant bien que mal son équipe à flot. Malheureusement pour lui, c'est bien le seul joueur de Palace a être à la hauteur de l'événement ce soir.

​​

À 25 minutes du terme, les Mancuniens n'ont plus qu'à gérer le résultat tant les Glaziers semblent dans l'incapacité totale de changer la donne. Louis van Gaal en profite pour faire tourner son effectif et préserver son capitaine Wayne Rooney pour les importantes échéances à venir. Il a réalisé une prestation très aboutie, et reçoit l'ovation du chaudron.

​​

​​

​​

Fin du match et succès 2 buts à 0 amplement mérité pour les Red Devils. Une confrontation à sens unique et des statistiques accablantes pour les visiteurs : 16 tirs dont 10 cadrés pour Manchester. Aucun pour Palace. Inoffensifs du début à la fin.

​​

​​

​​

Grâce à ces trois points, l'effectif du coach hollandais revient à deux points d'Arsenal, toujours quatrième, et met la pression sur les Gunners avant leur match de demain contre West Bromwich Albion.