​Parfaitement lancé pour remporter le titre de champion d'Angleterre cette saison, Leicester City connaît un important gain d'intérêt de la part de tous ses supporters et de nombreux curieux. De quoi en profiter pour remplir les caisses du "petit club" de Premier League.


Petit club sur le papier, sans doute, mais certainement futur couronné de l'exercice en cours. Car sans vouloir tuer tout suspense dans l'oeuf, les sept points d'avance de Leicester City sur son dauphin Tottenham, à seulement cinq journées du terme, semblent d'ores et déjà quasiment impossibles à remonter.

Surtout lorsqu'on voit l'état de forme actuel des Foxes, qui restent sur une série exemplaire de six succès et un match nul lors de leurs sept derniers matches de championnat. Les protégés de Claudio Ranieri ne paraissent donc pas enclin à céder le moindre terrain sur leurs poursuivants, et ce tant que le titre ne sera pas acquis mathématiquement.

Une demande dépassant l'offre


Véritable phénomène de mode cette saison outre-Manche, le parcours incroyable du Petit Poucet a non seulement fait souffler un air de renouveau sur la hiérarchie très établie de Premier League, mais a également offert à toute une ville une intense ferveur populaire. De quoi faire régulièrement le plein de son King Power Stadium, devenu à jamais l'enceinte de nombreux exploits retentissants, et qui compte un taux de remplissage de près de 99% depuis le début du parcours 2015-2016 de Leicester City.

Pour preuve de l'incroyable soutien dont bénéficie l'équipe des Midlands de l'Est, l'intégralité des billets mis en vente pour son ultime rencontre devant son public - le 7 mai prochain contre Everton - a trouvé acquéreur en 90 petites minutes de temps.

Des places immédiatement remises en vente sur internet dès la fermeture de la billetterie, et qui ont atteint des sommes de plus de 15.000 livres Sterling pour une paire de certaines d'entre elles. Soit environ 19.000 euros à débourser pour le précieux sésame, et jusqu'à 3.000 livres Sterling pour une place seule (3800 euros). Rien que ça. Des opérations peu scrupuleuses de la part d'une minorité qui ont heureusement immédiatement fait réagir la direction du club, via un communiqué envoyé sur son site officiel.


"Nous prendrons des mesures contre toute revente de billets au-dessus de leur valeur normale. De plus, toute revente d'une place tombe sous le coup de la loi".

Du jamais vu, spécialement pour les fans et certains abonnés présents au stade depuis le début de l'aventure, et qui n'ont malheureusement pas pu s'offrir de places pour l'ultime rencontre. Un match contre les Toffees qui pourrait par ailleurs être décisif dans la course au titre, voire celui du sacre, si ce dernier n'est pas encore acquis d'ci là.