Arsenal : Ces 9 joueurs passés de pépites à faux espoirs chez les Gunners

Suivant0 / 9

Recruter et former de jeunes joueurs promis à un grand avenir : telle est la stratégie d'Arsenal depuis 1996, date de l'arrivée d'Arsène Wenger sur le banc londonien. Si de nombreux joueurs prouvent aujourd'hui l'efficacité de cette philosophie (Hector Bellerin, Theo Walcott...), d'autres ont énormément déçu les supporters du club anglais. Retour sur ces joueurs qui n'ont pas répondu aux espoirs placés en eux.

Suivant0 / 9
Suivant1 / 9

9. Carl Jenkinson

​Juin 2011. Arsenal s'attache les services de Carl Jenkinson, qui arrive en provenance de Charlton, son club formateur. Il a alors 19 ans, et les fans des Gunners croient posséder dans leurs rangs un latéral de qualité pour les saisons à venir. Face à la concurrence à son poste, il dispute seulement neuf rencontres de Premier League cette saison, puis 14 lors de chacune des deux saisons suivantes. 


Afin de lui permettre de s'aguerrir au très haut niveau, les Gunners l'envoient en prêt à West Ham en juillet 2014. Là où il a disputé 32 rencontres lors de l'exercice 2014-2015. Prêté une nouvelle fois l'été dernier à West Ham et blessé aux ligaments, Carl Jenkinson ne semble pas encore avoir trouvé grâce aux yeux d'Arsène Wenger. 

Suivant1 / 9
Suivant2 / 9

8. Fran Mérida

​Comme Cesc Fàbregas, Fran Mérida a quitté La Masia pour rejoindre Arsenal. L'Espagnol n'a que 16 ans lorsqu'il se dirige vers le centre de formation des Gunners, et est convoité à l'époque par des cadors comme le Real Madrid ou Manchester United. 


Milieu de terrain, il fait ses débuts en pro en Carling Cup en septembre 2007. Avant d'être prêté la même saison en deuxième division espanole, du côté de la Real Sociedad. Après avoir marqué un but et disputé 17 rencontres de championnat, il réintègre l'effectif londonien, mais ne parviendra pas à y faire son trou durant les deux saisons suivantes. 

Suivant2 / 9
Suivant3 / 9

7. Carlos Vela

​C'est en offrant au Mexique le Mondial des moins de 17 ans en 2005 grâce à ses cinq buts que Carlos Vela est rentré dans le viseur des plus grands d'Europe. Alors qu'il évoluait à l'époque au sein du centre de formation de Guadalajara, Carlos Vela traverse alors l'Atlantique en direction d'Arsenal en novembre. 


L'actuel attaquant de la Real Sociedad est aussitôt prêté à Salamanque, puis à Osasuna. La faute aux restrictions d'âge imposées aux joueurs extra-communautaires outre-Manche. S'il brille lors des matchs de préparation de la saison 2008-2009, causant de l'espoir chez les fans londoniens, il ne parvient pas à se frayer un chemin derrière l'incontournable Robin van Persie, et termine la saison avec 14 rencontres de Premier League pour seulement un but au compteur. Les Gunners décident finalement de le prêter à West Bromwich en janvier 2011, puis à la Real Sociedad l'été suivant. 

Suivant3 / 9
Suivant4 / 9

6. Benik Afobe

​Il évoluait au centre de formation d'Arsenal depuis ses sept ans. Enchaînait les buts saison après saison, s'ouvrant ainsi les portes du monde professionnel et d'un premier contrat en février 2010. 


L'attaquant Benik Afobe était annoncé comme un futur très grand au début de la décennie. Il ne disputera finalement aucune rencontre de Premier League avec le club londonien. Lequel l'a prêté à un nombre incroyable d'écuries : Huddersfield Town, Reading, Bolton Wanderers, Millwall, Sheffield Wednesday et Milton Keynes Dons ont accepté de faire grandir son talent, avant qu'il ne signe pour de bon pour le Wolverhampton Wanderers FC en janvier 2015. Aujourd'hui il évolue en Premier League du coté de Bournemouth.

Suivant4 / 9
Suivant5 / 9

5. Francis Jeffers

​Des débuts en pro à 17 ans. 20 buts en 60 rencontres entre 1997 et 2001 du côté d'Everton. Puis un transfert vers Arsenal pour huit millions de livres à 20 ans. L'attaquant anglais Francis Jeffers n'a pas tardé pour faire parler de lui. S'il remportera deux FA Cup, une Premier League et un Community Shield, il aurait pu encore plus faire grossir son palmarès lors de son passage à Arsenal. 


En effet, il n'a pas disputé assez de rencontres pour être sacré champion d'Angleterre lors de l'exercice 2001-2002. La faute à un temps de jeu très faible, causé par plusieurs blessures et une concurrence exacerbée (Thierry Henry et Sylvain Wiltord lui barrent la route), et qui caractérisera tout son passage à Arsenal. Il retourne finalement à Everton sous la forme d'un prêt lors de la saison 2003-2004, puis s'engage avec Charlton l'exercice suivant. 

Suivant5 / 9
Suivant6 / 9

4. Denílson

​Avec une Copa Libertadores, une Coupe du monde des Clubs et une finale du Mondial des moins de 17 ans, Denílson a connu une année 2005 bien pleine pour ses débuts en tant que footballeur professionnel. Malgré un faible nombre de rencontres disputées avec son club (douze), il a tapé dans l’œil de cadors européens, et poussé Arsenal à offrir à São Paulo 3,4 millions de livres pour s'attacher ses services. 


Celui qui évolue aujourd'hui à Abu Dahbi s'est peu à peu fait une place au sein de l'effectif d'Arsène Wenger, disputant jusqu'à 37 matchs de Premier League dans la saison 2008-2009. Problème : ses blessures récurrentes et l'émergence Jack Wilshere l'empêcheront de devenir le nouveau milieu de terrain de qualité attendu par les Londoniens. Surtout, son niveau de jeu était souvent critiqué par les fans, et ce notamment pour ses limites sur le plan défensif. Prêté à son club formateur en 2011 puis 2012, il quitte Arsenal via une rupture de contrat entre les deux parties. 

Suivant6 / 9
Suivant7 / 9

3. Yaya Sanogo

​1er février 2013. Yaya Sanogo inscrit un quadruplé pour l'AJ Auxerre face à Laval. Une semaine plus tard, il récidive avec un triplé. Il n'a alors que 20 ans, et sa performance fait le tour de l'Europe. Après avoir une nouvelle fois démontré tout son talent lors du Mondial des moins de 20 ans remporté par la France en 2013, il s'engage avec Arsenal. 


Avec 14 rencontres toutes compétitions confondues, il parvient à passer de la Ligue 2 à la Premier League tout en confirmant les attentes placées en lui. Yaya Sanogo réussit même à inscrire un quadruplé contre Benfica durant l'Emirates Cup de l'été 2014. Le hic : son temps de jeu diminue comme peau de chagrin la saison suivante (six rencontres toutes compétitions confondues). Les Gunners l'envoient donc s'aguerrir à Crystal Palace, puis à l'Ajax et à Charlton, où il évolue depuis février. 

Suivant7 / 9
Suivant8 / 9

2. Luís Boa Morte

​Il n'était pas facile de s'imposer à Arsenal en 1998. Parlez-en à Luís Boa Morte, qui faisait partie de cette équipe championne et victorieuse en FA Cup. Arrivé en 1997 à seulement 20 ans chez les Gunners après un passage au centre de formation du Sporting Lisbonne, le milieu offensif a néanmoins réussi à devenir un remplaçant efficace, et à disputer une quinzaine de rencontres de Premier League pour sa première année professionnelle. 


Avec seulement huit rencontres de championnat disputées la saison suivante, Luís Boa Morte n'a pas confirmé son premier coup d'éclat. Alors en août 1999, à la recherche d'un statut plus important, il décide de s'engager pour Southampton. Il passera par Fulham et West Ham pour clôturer son expérience en Premier League. 

Suivant8 / 9
9 / 9

1. Serge Gnabry

​En 2011, les dirigeants des Gunners avaient les yeux rivés vers l'Allemagne et Stuttgart. C'est en effet là-bas qu'évoluait Serge Gnabry. Le milieu de terrain d'origine ivoirienne répétait ses gammes au centre de formation allemand, et faisait déjà parler de lui. De quoi susciter des convoitises, et s'offrir une place dans un club d'un autre statut. 


Résultat : il s'engage avec Arsenal, pour qui il évolue avec les U18 lors de la saison 2011-2012, devient en octobre 2012 le troisième joueur le plus jeune à évoluer avec les Gunners en Premier League après Jack Wilshere et Cesc Fàbregas, et s'offre même quatre jours plus tard une première participation en C1. Arsène Wenger ne lui a néanmoins pas vraiment accordé sa confiance depuis (neuf matchs de Premier League durant la saison 2013-2014), allant jusqu'à le prêter à West Bromwich l'été dernier. 

9 / 9