TRANSFERTS : Ces 10 joueurs qui ont signé pour un club mais qui n'y ont jamais joué

Suivant0 / 10

Dans le football moderne, la fidélité et l'amour du maillot semblent être des valeurs bien lointaines. Bien rares sont les Francesco Totti, les Ryan Giggs ou autre Javier Zanetti qui n'auront connu qu'un seul club. Dans une époque où le changement de club est à la mode, certains ont même décidé de quitter leur nouveau club pour un autre avant même de disputer le moindre match !


Découvrez ces dix joueurs qui ont signé pour un club mais qui n'y ont jamais joué...

Suivant0 / 10
Suivant1 / 10

10. Hakan Yakin (Paris Saint-Germain)

​En 2003, le Paris Saint-Germain est à la recherche d'un milieu offensif pour combler le départ de Ronaldinho à Barcelone. Les dirigeants parisiens semblent faire une bonne affaire en recrutant pour cinq millions d'euros le meneur de jeu du FC Bâle, courtisé par Liverpool, le Borussia Dortmund et l'Atletico Madrid.


Seulement le Suisse a oublié de préciser qu'il souffrait de problèmes récurrents aux adducteurs. Pire même, il décide de se rendre en Suisse pour se soigner contre l'accord de sa direction. Finalement, le Paris Saint-Germain fera annuler le transfert, et Hakan Yakin ne jouera pas le moindre match avec Paris.

Suivant1 / 10
Suivant2 / 10

9. Alou Diarra (Bayern Munich + FC Liverpool)

​En 1999, alors qu'il évolue en Ligue 2 à Louhans-Cuiseaux, Alou Diarra s'engage au Bayern Munich à seulement 19 ans. En Bavière, le milieu de terrain défensif ne disputera pas le moindre match en deux ans. 


Le futur international français s'envole ensuite vers la Premier League où Gérard Houiller le veut à Liverpool. Bis repetita, il ne jouera pas la moindre minute sous les couleurs des Reds avant de rejoindre Le Havre en prêt.

Suivant2 / 10
Suivant3 / 10

8. Bebe (Vitória Guimarães)

​La trajectoire de Tiago Manuel Dias Correia alias Bebe est tout sauf ordinaire. Après avoir été libéré par son club de l'Estrela de Amadora pour défaut de paiement, il rejoint le Vitória Guimarães. Alors qu'il n'a disputé que quelques matchs amicaux de pré-saison et aucun match officiel, il est recommandé à Carlos Quieroz, alors entraîneur adjoint à Manchester United, par Jorge Mendes. 


Les Red Devils n'hésitent pas et l'achètent pour environ dix millions d'euros. Le résultat sera loin d'être celui attendu...

Suivant3 / 10
Suivant4 / 10

7. Martin Laursen (Parme)

​Le défenseur danois se révèle en Série A du côté de l'Hellas Vérone, à tel point que Parme le recrute en 2001. Seulement avant même qu'il ne dispute le moindre match, le Milan AC se montre intéressé, et Laursen rejoint la Lombardie.


À Milan, il ne s'imposera jamais et aura peu de temps de jeu. Compréhensible quand on sait que ses concurrents de l'époque se nomment Alessandro Nesta ou Paolo Maldini...

Suivant4 / 10
Suivant5 / 10

6. Kevin Großkreutz (Galatasaray)

​Plus désiré du côté du Borussia Dortmund avec l'arrivée de Thomas Tuchel en 2015, le champion du monde allemand s'engage à Galatasaray dans les derniers instants du mercato. Tellement dans les derniers instants que la FIFA déclare avoir reçu les documents 48 secondes après minuit, soit au-delà de la date limite. Bien que les deux clubs se soient mis d'accord, la FIFA décide qu'à cause du retard dans l’envoi des documents, Kevin Großkreutz ne pourra pas jouer avant le 1er janvier 2016.


Entre temps, le joueur ultra polyvalent ressent le mal du pays, ne s'intègre pas. Il finira par quitter la Turquie pour rejoindre Stuttgart sans disputer le moindre match avec Galatasaray.

Suivant5 / 10
Suivant6 / 10

5. Roberto Ayala (Villarreal)

​Le défenseur central argentin est connu pour son excellent jeu de tête malgré sa relative petite taille (1m77). En 2007 et après plus de 250 matchs sous les couleurs du FC Valence, il s'engage pour le club rival : Villarreal. Un choix étrange... mais de courte durée ! En effet, le Real Saragosse décide de payer la clause libératoire du joueur de six millions d'euros pour l'associer à Gabriel Milito en charnière centrale.

Suivant6 / 10
Suivant7 / 10

4. Emmanuel Eboué (Sunderland)

​Vingt-deux jours seulement après son arrivée, Emmanuel Eboué s'est fait licencier par son club, une décision que le club a justifié par la suspension d’un an infligée quelques heures plus tôt par la FIFA à l’encontre de l’international ivoirien pour des dettes non soldées à son ancien agent, Sébastien Boisseau, depuis juillet 2013.


L'ancien Gunner n'aura pas eu le temps de disputer la moindre minute pour Sunderland.

Suivant7 / 10
Suivant8 / 10

3. Matheus Dória (Olympique de Marseille)

​Matheus Dória signe à l'Olympique de Marseille en provenance de Botafogo dans les dernières heures du mercato estival en 2014. Le problème ? L'entraîneur Marcelo Bielsa n'est pas au courant, et il ne valide absolument pas ce transfert. Le défenseur central en fera les frais puisqu'il ne disputera aucun match avec l'équipe première, se contentant de l'équipe réserve. 


Même après le départ d'El Loco et l'arrivée de Michel, le Brésilien ne sera pas utilisé. Il s'envole pour l'Espagne où il est prêté à Grenade depuis le 31 août 2015.

Suivant8 / 10
Suivant9 / 10

2. Martín Demichelis (Atletico Madrid)

​L'Argentin de 35 ans est un vieux briscard du football européen. Ayant passé la majorité de sa carrière du côté du Bayern Munich, il s'engage à l'Atletico Madrid en 2013 après deux années passées à Malaga. Seulement voilà, avant même qu'il ne dispute le moindre match avec les Colchoneros, son ancien entraîneur Manuel Pellegrini souhaite le faire venir à Manchester City. Le défenseur central s'engagera chez les Citizens contre cinq millions d'euros.

Suivant9 / 10
10 / 10

1. Florian Thauvin (Lille)

​Alors qu'il réalise un début de saison prometteur avec Bastia, le jeune Florian Thauvin signe à Lille le 29 janvier 2013 pour 3,5 millions d'euros, et est prêté dans la foulée à Bastia pour qu'il y termine la saison. Seulement, entre temps, le gaucher explose et est même élu meilleur espoir de Ligue 1.


Courtisé par l'Olympique de Marseille, le joueur refuse de s'entraîner avec le LOSC et après des semaines de négociations et de démentis de la part du président Michel Seydoux, il rejoint finalement l'OM contre 15 millions d'euros, sans avoir joué le moindre match avec Lille.

10 / 10