​Alors qu'il est de reconnaissance publique que la star portugaise du Real Madrid est un joueur et un homme plutôt égoïste lorsqu'il s'agit de relation avec ses partenaires, plusieurs puissants faits et déclarations relevés ces derniers jours sont venus le confirmer.


L'idée part de cette réponse formulée juste avant le match aller de Ligue des Champions face à la Roma, mi-février dernier. En conférence de presse, interrogé sur la bonne entente du trio Messi-Neymar-Suarez, CR7 répond :


"(Au sujet de leur entente) Ah... C'est la vérité ou c'est ce que vous écrivez ? Mais si vous le dites... Je vais vous raconter comment ça se passait à Manchester United quand on a gagné la Ligue des Champions. Il y avait des joueurs avec qui c'était juste "bonjour, bonsoir". Scholes, Giggs, Ferdinand... Je n'ai pas besoin que Bale ou Benzema viennent dîner à la maison. Les dîners, les baisers, les accolades, ça ne compte pas. Ce qui compte, c'est ce qui se passe sur le terrain."


Plutôt clair dans ses propos, l'international lusitanien (123 sélections) confirme ainsi une pensée déjà bien répandue : l'homme est plutôt de nature solitaire.

Quelques jours plus tard, c'est Rio Ferdinand, l'ex-coéquipier de l'ailier portugais à Manchester United, qui est venu apporter un premier élément costaud de confort. Le solide défenseur central aujourd'hui à la retraite s'est en effet ainsi exprimé, avec une pointe d'humour à l'anglaise, pour ​BT Sports, sur la place occupée par Ronaldo dans le vestiaire des Red Devils :


"Il ne m'aime plus ! Il vivait à côté de moi, incroyable... Apparemment ma cuisine ne lui plaisait pas... Je me souviens qu'on se foutait tout le temps de lui dans le vestiaire, et je crois que ça le fatiguait. Il n'avait qu'à venir avec un pantalon ajusté et on le chambrait toute la journée."


On sait que les relations sociales sont souvent difficiles pour les personnes considérées comme des génies. Ce qualificatif collerait-il donc parfaitement à la peau de Cristiano...


Seulement 4 amis au sein du vestiaire madrilène ?


Toujours est-il que cette semaine, c'est un second type d'information qui est venu relancer le débat sur la solitude et l'égoïsme présumés du triple Ballon d'Or. Le média espagnol ​Sport est en effet allé jeter un petit coup d’œil sur le fructueux compte Twitter de CR7. Avec près de 41 millions de followers, le compte officiel de la star n'est pas vraiment en rade.


Il possède néanmoins un tout petit nombre d'abonnements (​93) et ils sont assez surprenants. Si l'on y retrouve Xabi Alonso et Fábio Coentrão, ses amis de toujours, il y a également Radamel Falcao, avec qui il possède le même agent, mais également Irina Shayk, son ex-compagne... 

Et au niveau des joueurs actuels du Real Madrid ? Et bien Cristiano Ronaldo ne suit seulement que quatre d'entre eux : Pepe, Sergio Ramos, Arbeloa et James Rodríguez. Les bruits de couloir vont-ils dans ce sens ? Et bien oui. CR7 ne serait pas aussi fédérateur que cela dans le vestiaire madrilène et son envie de tout contrôler, voir de tirer la couverture pour lui, diviserait quelque peu les opinions au sein de la Casa Blanca.


Il est évident que nos followers sur Twitter ne représentent absolument pas l'amitié que l'on peut nourrir dans la vraie vie. Il est aussi bien concret que le Portugais est beaucoup plus investi sur Facebook, où il possède le record de likes (près de 110 millions de fans) toutes pages officielles de personnalités confondues, que sur le média social au petit oiseau bleu. Néanmoins, l'anecdote ne manquera pas de faire parler...


​​