Après le métrosexuel David Beckham, voici désormais le nouvel adjectif de "spornosexuel", dont ​Cristiano Ronaldo semble être devenu l'archétype officiel.


Cristiano Ronado a non seulement inspiré nombreux footballeurs de tout âge, mais il est visiblement également source d'inspiration pour des "créateurs" de mots. Ainsi connaissiez-vous sans doute, ou pas, Mark Simpson, inventeur du désormais célèbre "métrosexuel", rendu notamment populaire grâce à l'ancien international anglais, David Beckham. 


Ce qualificatif, apparu au début des années 90 dans le quotidien The Independant via l'essayiste britannique, a pour définition un homme "citadin et trentenaire, qui prend soin de son corps set de son apparence", selon le très sérieux Petit Larousse.

Un mot rentré dans les mœurs du langage donc, mais qui va dorénavant trouver un sérieux concurrent avec le "spornosexuel", toute dernière trouvaille du même Mark Simpson apparue dans les colonnes de La Vanguardia, quotidien espagnol, basé à Barcelone. Joli pied de nez, puisque c'est un joueur du Real Madrid qui a servi d'exemple à la définition farfelue évoquée par l'écrivain.


"C'est une fusion du sport et du porno : cultiver son corps comme un objet de désir, le montrer sur les réseaux sociaux et accumuler les partenaires sexuels. C'est une vraie tendance chez les jeunes hommes. Regardez Cristiano Ronaldo, qui fait une éloge de son corps. Le spornosexuel veut être aimé pour son corps, et non pas pour ce qu'il fait".


Une définition de l'évolution de la virilité qui pourrait prêter à sourire,​ mais sans doute pas pour le principal intéressé, devenu avec le temps et la renommée une véritable icône de la mode. Et s'il est vrai qu'il passe une bonne parie de son temps libre à exhiber sa musculature sur les réseaux sociaux, le buteur madrilène continue avant tout d'enfiler les buts comme des perles sous les couleurs merengue. C'est finalement tout ce qui lui est demandé, et cela peu importe les surnoms dont on l'affuble.

​​