LÉGENDES : Les 10 plus belles lettres d'adieux de joueurs à leur club

Suivant0 / 11
Former Liverpool football star Steven Gerrard applauds the fans after playing for Liverpool Legends against Australian Legends in an exhibition football game at the ANZ Stadium in Sydney on January 7, 2016. AFP PHOTO / Peter PARKS    IMAGE STRICTLY FOR EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE / AFP / PETER PARKS        (Photo credit should read PETER PARKS/AFP/Getty Images)

​Dans le football moderne, les joueurs de football sont souvent catalogués comme des mercenaires, capables d’enchaîner les clubs, à la recherche du contrat le plus gratifiant possible. Mais dans cet univers de merchandising, il existe encore et fort heureusement des joueurs imprégnés de la culture club, pour qui le blason importe plus que les intérêts personnels. 


Voici un condensé des lettres d'adieux les plus touchantes, écrites par des joueurs aux valeurs respectables et respectées.

Suivant0 / 11
Suivant1 / 11

11. Diego López, au Real Madrid

"Je rêvais d’être footballeur, mais je n’avais jamais imaginé que je parviendrai à jouer dans le club de mon cœur, le Real Madrid. C’est une chose dont je serai éternellement fier. Pour cela, je remercie le club et son président Florentino Pérez, pour m’avoir donné l’opportunité de défendre ce blason. (...) Je pars heureux car j’ai donné le meilleur de moi-même. Je voulais seulement travailler avec respect et dévouement et défendre les valeurs du meilleur club du monde. Pour tout cela, je peux dire fièrement que chaque minute passée au Real Madrid fut un cadeau du ciel."

Suivant1 / 11
Suivant2 / 11

10. Rafael Benítez, au Real Madrid

"Même si les sentiments et les tranches de vie me reviennent en nombre, je veux que tous ceux qui font partie de cette institution sachent que cela a été pour moi un honneur d’occuper cette charge dans le club qui m’a vu grandir comme footballeur, personne et entraîneur. Je voudrais souhaiter bonne chance à Zinédine Zidane, mon successeur, à tout son staff, à chacun des joueurs, au personnel, et à tous ceux qui travaillent aussi bien à Valdebebas qu’au stade Santiago Bernabeu pour le bien du club. Leur sort sera celui de notre Real Madrid, auquel je souhaite tout le meilleur. C’est pourquoi, avec respect et affection, merci et Hala Madrid".

Suivant2 / 11
Suivant3 / 11

9. Patrice Evra, à Manchester United

"C’est la plus grande décision de ma carrière. J’ai toujours dit que vous ne rejoignez pas simplement Manchester United, vous rejoignez la famille et j’espère que cette tradition va continuer. Au cours des neuf dernières années, j’ai rencontré et travaillé avec des gens incroyables, dont beaucoup resteront des amis pour la vie. Un immense merci à Sir Alex Ferguson qui a rendu cela possible, m’a donné le privilège d’être capitaine, d’être inspiré par la légende de Manchester United et de comprendre que personne n’est plus grand que le club"

Suivant3 / 11
Suivant4 / 11

8. Filippo Inzaghi, au Milan AC

"Ciao Milan, mon grand amour ! J’ai joué et gagné pour Nous. Jouer et gagner sans partager les émotions ne vaut rien. Et nous, on a fait tout cela ensemble. On a espéré, on a souffert, on a exulté, on a été heureux. Et on a soulevé des Coupes et des Scudetti avec nos cœurs. On a toujours été sur la même longueur d’onde. Et ça, personne ne pourra nous l’enlever. Les premières semaines, les premiers mois, vous m’avez étudié, on s’est regardés. Puis, on est tombés amoureux. (…) Merci Milan, merci le football. Mon cher Milan, je te quitte parce que c’est la vie, parce que c’est le moment."

Suivant4 / 11
Suivant5 / 11

7. Pepe Reina, à Liverpool

"J’ai été extrêmement chanceux de passer autant d’années dans ce que je considère comme l’un des plus grands clubs du monde. Ce fut un honneur et un privilège. Les souvenirs que j’ai à Anfield, mes coéquipiers, les supporters et tous les gens de Liverpool resteront pour toujours avec moi. C’est toujours difficile de dire au revoir à quelque chose qui compte pour vous. Je serai toujours reconnaissant d’avoir joué pour Liverpool et mon temps au club s’achève sans rancune. (…) Je me considère comme un Reds et je le serai toute ma vie."

Suivant5 / 11
Suivant6 / 11

6. Antoine Griezmann, à la Real Sociedad

"Quand je suis arrivé, j’étais encore un petit jeune, et vous m’avez ouvert les portes de votre maison. Mes débuts n’ont pas été simples, mais au fil des années, avec beaucoup de travail et des sacrifices, j’ai intégré l’équipe première. Grâce à votre soutien inconditionnel j’ai réussi à jouer en Liga. Oui, je ne porterai plus le maillot txuri urdin, je ne vivrai plus à San Sebastian, mais je n’oublierai jamais tout ce que j’y ai vécu."

Suivant6 / 11
Suivant7 / 11

5. Iker Casillas, au Real Madrid sur Instagram

"J'avais 9 ans quand j'ai revêtu le maillot blanc, et alors j'ai réalisé un rêve. Après 25 ans passés à défendre le blason du plus grand club du monde, arrive un jour difficile, celui-ci, le jour de dire adieu à une institution qui à l'évidence m'a tout donné. Pendant tout ce temps, nous avons souffert, ri, pleuré. Ce club m'a non seulement appris à être un athlète, mais il m’a fait grandir en tant que personne. (…) Je ne pourrai jamais vous oublier, et soyez sûrs que partout où j'irai je continuerai à crier 'Hala Madrid!' "

Suivant7 / 11
Suivant8 / 11

4. Rogério Ceni, à Sao Paulo

"Mon dernier vœu, c'est la première fois que j'en parle, c'est peut-être le plus difficile, mais cela arrivera un jour. Je veux demander à ma famille que mon corps soit incinéré au Morumbi (stade de São Paulo) et que mes cendres soient éparpillées sur la pelouse du stade pour que je me rappelle à jamais tout ce qui s'est passé ici. "

 

Suivant8 / 11
Suivant9 / 11

3. Rudi Garcia, à l’AS Roma

"Je salue tous mes joueurs, mon staff et tous les gens qui travaillent à la Roma. J’emporte avec moi beaucoup de beaux moments d’émotions collectives. Humainement et professionnellement cela a été une grande aventure, même si elle s’est terminée trop tôt. Je salue également chacun des supporters de la Roma. N’oubliez jamais : "On aime la Roma sans se poser de question" et moi je l’aime. Pour toujours : FORZA ROMA."

Suivant9 / 11
Suivant10 / 11

2. Thierry Henry, à Arsenal

"Ceci est une des lettres les plus difficiles que j'ai eu à écrire dans ma vie. Je le fais avec une grande tristesse parce que je dis au revoir au club de mon cœur. J’ai passé huit saisons fantastiques à Arsenal et j'ai profité de chaque minute de mon séjour ici. (…) Arsène Wenger a fait partie de ma vie depuis énormément de temps. Il a été mon entraîneur à Monaco et il m’a transféré à nouveau à Arsenal. Ça a été une source d'inspiration dans ma carrière. J'espère seulement que mes activités sur le terrain ont servi à lui restituer une partie de la confiance qu’il m’a montrée. Barcelone est un club merveilleux, mais il me manquera les 'fans' d’Arsenal parce qu'ils m'ont soutenu dans les situations les plus difficiles. Ils m'ont aidé quand je passais de mauvais moments et ils m'ont porté quand j’étais au plus haut. Merci à tous ceux dans ce pays qui m’ont souhaité la bienvenue, je ne vous oublierai jamais." 


Suivant10 / 11
11 / 11

1. Steven Gerrard, à Liverpool

"Vous dire au revoir n’a pas été facile. Liverpool a été une part tellement importante de ma vie depuis mes huit ans et je sais combien le club va me manquer. J’ai été soufflé par les adieux que m’ont fait les supporters et je voudrais tous vous remercier. Cela a été un privilège absolu de représenter ce club de football aussi longtemps. Quand j’étais enfant et que je tapais le ballon à Irondise Road à Huyton, tout ce que je voulais, c’était de jouer pour Liverpool. Je rêvais de porter de maillot, ne serait-ce qu’une seule fois. Je n’ai jamais pensé que je pourrais arriver à cela, regarder en arrière et voir que j’ai joué 710 matches pendant 17 ans. Cela me rend immensément fier. J’ai aimé chaque minute jouée pour les meilleurs supporters du monde. Il y a eu des hauts glorieux et des bas terribles mais malgré tout, vous m’avez accordé un soutien fantastique et je ne l’oublierai jamais."

11 / 11