RETOURS : Les 5 joueurs revenus de loin cette saison

Suivant0 / 5
Marseille's French midfielder Lassana Diarra looks on during the French L1 football  match between Bordeaux and Marseille on December 20, 2015 at the Matmut Atlantique stadium in Bordeaux, southwestern France

​Dans une carrière de footballeur, il existe toujours une seconde chance. Après, il faut savoir la saisir. Mais comment ? En prenant exemple sur d'autres joueurs qui se sont perdus mais qui se sont finalement relancés. En voici cinq pour cette saison 2015-2016.

Suivant0 / 5
Suivant1 / 5

5. Lassana Diarra (OM)

Ne jouant plus au Real Madrid, il signe à l'Anzhi Makachkala en août 2013. Après une saison, le président du club décide d'abandonner son projet de faire une dream team et les joueurs à gros salaires sont priés de partir. 


Lass part alors au Lokomotiv Moscou où il finit une seconde fois 3ème du championnat russe. Son club décide de baisser son salaire sans son accord. Il se déclare alors libre mais le Lokomotiv Moscou fait un recours à la FIFA. Ce qui provoque une interdiction pour le joueur de disputer un match officiel lors de la saison 2014-2015.


L'été dernier, il signe à l'OM. En cette première partie de saison, il est "la" satisfaction de l'OM. Indispensable, volontaire, il est partout et sait tout faire. Il n'a rien perdu et a eu le droit à un retour en Équipe de France.

Suivant1 / 5
Suivant2 / 5

4. Hatem Ben Arfa (OGC Nice)

​En été 2010, il part en Angleterre à Newcastle United. Et là les ennuis commencent. Sa première saison est marquée par les blessures. Il effectue un retour en force lors de la seconde partie de sa deuxième année chez les Magpies. 


Mais en froid avec son entraîneur, Alan Pardew, il part à Hull City en été 2014. Mais là encore, il ne s'entend pas avec son coach et quitte le club.


Après un transfert avorté en janvier 2015, il réussit à rejoindre l'OGC Nice lors du dernier mercato estival. Et là, Hatem et son talent sont revenus. Chevauchée et jolie reprise de volée face à l'AS Saint-Étienne, sept buts en 19 matchs, ses performances lui ont valu un retour en Équipe de France face à l'Allemagne en novembre dernier.

Suivant2 / 5
Suivant3 / 5

3. Etienne Capoue (Watford)

​Le 14 août 2013, Étienne Capoue rejoint Hugo Lloris à Tottenham. Mais sa première saison est entachée par les blessures. Il ne joue alors que douze petits matchs. C'est également le nombre de matchs qu'il jouera la saison suivante avec les Spurs. 


L'été dernier, il choisit de partir chez le promu Watford. Il repart de zéro et participe au bon début de saison des Hornets. Positionné en sentinelle devant la défense, l'infatigable milieu défensif coupe les transmissions adverses avec brio. Tout en étant technique, comme le prouve cette vidéo. Reste encore à marquer des buts.

Suivant3 / 5
Suivant4 / 5

2. Jimmy Briand (EA Guingamp)

​En 2013, Jimmy Briand joue à l'OL. Mais pas en équipe première. Cependant, il continue d'honorer jusqu'en été 2014 et part direction Hanovre en Allemagne. Ses premiers matchs sont prometteurs; Mais il ne marque que trois buts en 30 matchs.


Il choisit alors de revenir en Bretagne pour des raisons familiales. Direction les Côtes d'Armor et l'En Avant Guingamp. De retour en France, il s'éclate. Trois buts (autant que la saison dernière) et trois passes décisives, dont deux superbes reprises de volée.

Suivant4 / 5
5 / 5

1. Giovanni Sio (Stade Rennais)

Formé au FC Nantes, il décide de ne pas y rester suite à la relégation en 2007. S'ensuit des performances peu glorieuses (Real Sociedad, VFL Wolfsburg, FC Augsburg) mis à part avec le FC Sion.


Il fait son retour en France avec Sochaux en hiver 2013. Avec un total de quatre buts en 13 matchs, il attise la curiosité du FC Bâle qui le recrute l'été suivant. Après une saison prometteuse (douze buts en 38 matchs), le nouvel entraîneur Paulo Sousa ne souhaite pas le conserver.


Retour en France donc pour l'attaquant ivoirien. En Corse plus précisément, au Sporting Club de Bastia. En six mois, il marque cinq buts en 13 matchs. Ce qui le vaut un retour "en Bretagne" avec le Stade Rennais. Il contribue au tout début de saison tonitruant du club. Mais représente aussi sa chute par la suite. Pour le moment.

5 / 5