Bien que le mercato soit terminé depuis presque deux mois, cela n'empêche pas de voir apparaître des rumeurs de transferts chaque jour. Aujourd'hui, le quotidien sportif As nous apprend que le Bayern Munich songerait à recruter Daniel Carvajal l'été prochain.


Un retour en Bundesliga pour Carvajal ?


Après avoir évolué une saison sous les couleurs du Bayer Leverkusen (2012-2013), Daniel Carvajal pourrait donc retrouver les terrains du championnat allemand. À cette époque, le latéral droit espagnol avait été vendu par le Real Madrid à hauteur de cinq millions d'euros avant que les Merengues regrettent leur choix et le fassent revenir dans la capitale espagnole un an après pour un million et demi supplémentaire.


L'actuel directeur sportif du Bayern Munich, Michael Reschke, était en poste à Leverkusen lorsque Carvajal portait le maillot du Bayer. Il souhaiterait donc le recruter de nouveau l'été prochain afin de palier le départ de Rafinha, 30 ans, en fin de contrat en juin 2016. 

La venue d'Ancelotti au Bayern, un facteur déterminant ?


Actuellement sous contrat avec le Real Madrid jusqu'en 2020, la valeur de Carvajal serait proche des 30 millions d'euros selon As. Une somme que pourrait aisément mettre le Bayern Munich mais il n'est pas certain que les Merengues souhaitent se séparer de leur international espagnol, ni même que le joueur veuille tenter un nouveau challenge, lui qui est parvenu à s'imposer dans le club madrilène.

Cependant, certaines circonstances pourrait faire pencher la balance vers un départ. Pep Guardiola pourrait partir du banc du Bayern Munich en fin de saison et Carlo Ancelotti serait en pôle position pour le remplacer. Très apprécié dans le vestiaire du Real Madrid, le coach italien pourrait convaincre Carvajal de jouer de nouveau sous ses ordres.


Les performances de Danilo, son concurrent cette saison, pourraient également pousser le latéral espagnol vers la sortie. Si la récente recrue des Merengues parvient à démontrer qu'il a le potentiel pour s'imposer au Real, il ne serait pas étonnant de voir Rafael Benítez reléguer Daniel Carvajal sur le banc.

​​