MLS : Les plus beaux effectifs de la saison

​La Major League Soccer en est déjà à sa dix-neuvième journée de championnat, mais l'ouverture du marché des transferts va chambouler certains effectifs qui sont déjà très complets. 


En effet, les clubs de MLS pourraient faire pâlir certaines équipes de Ligue 1, et voici donc les neuf clubs les plus sexy -en terme de joueur- qui pourraient vous donner envie de regarder ce championnat très intéressant. 

9. New England Revolution

​Auteurs d'une excellente dernière saison, les New England Revolution sont pour le moment quatrième de la Conférence Est, et ils le doivent sûrement à leurs stars. Le club est en effet assez attractif et compte deux joueurs qui sortent du lot en Major League Soccer. 


Charlie Davies est passé en France, à Sochaux, où il joua une dizaine de matchs sous les ordres de Francis Gillot. Si l'aventure ne fut pas très bonne, c'est tout de même un ancien international américain, auteur de quatre buts en 17 sélections, et un titulaire incontournable de l'équipe de Nouvel-Angleterre. 


Cependant LA star de cette équipe est sans aucun doute Jermaine Jones (photographie). 44 sélections en équipe des Etats-Unis, trois avec l'Allemagne, il était titulaire pendant toute la dernière Coupe du Monde. Ancien titulaire de Frankfort et de Shalke, il est un des meilleurs joueurs de MLS. 

8. Montreal Impact

​Le club canadien de Major League Soccer n'est que neuvième de la conférence Est de Major League Soccer (sur 10), et les experts sont d'accord pour dire que c'est un gâchis.


En effet il possède un effectif assez intéressant, avec des figures qu'on connaît outre-atlantique. Les fans de Série A reconnaissent par exemple Marco Donadel, ex-Fiorentina (220 matches tout de même entre 2005 et 2011), mais aussi véritable mercenaire italien, qui a joué à l'AC Milan, Parme, la Sampdoria, Naples ou le Héllas Verone.


Mais deux visages plus connus du grand publique français jouent à Montréal. Le premier est Hassoun Camara, éphémère joueur de Marseille (un match) mais titulaire à Bastia en Ligue 2 pendant trois ans. Depuis sa signature en 2011 au Canada, il est devenu un joueur important de l'effectif, jouant 124 matches. 


Le deuxième ex-Ligue 1 est Ignacio Piatti, bien moins connu en France, qui joua quatre matches avec Saint-Etienne en 2007. Depuis, devenu un bon joueur dans son pays, il est une des stars de l'Impact, ayant l'un des plus gros salaires du club.


Cependant le plus connu des joueurs de Montréal reste le belge Laurent Ciman (photographie). International à huit reprises, présent lors de la Coupe du Monde au Brésil avec les Diables Rouges, il était un des cadres du Standard de Liège pendant cinq ans. 

7. New York Red Bulls

​L'ancien club de Thierry Henry ou Peguy Lunyindula a changé de vision quant à son futur en Major League Soccer. Finies les arrivées de stars (Henry ou Márquez) ainsi que les trop gros salaires qui handicapaient jadis le club, les Red Bulls veulent devenir une franchise un peu plus "normale" en MLS. Sixième de la Conférence Est, le club du New-Jersey (et non pas de New York, le nom est trompeur) possède néanmoins quelques noms connus. 


En France, deux peuvent interpeller les plus grands fans de football. Ronald Zubar en fait partie, lui qui fut sélectionnés à quinze reprise en équipe de France Espoir et qui joua une centaine de matches à Marseille. 


Passé aussi à Caen, Ajaccio ou Wolverhampton en Premier League, il est titulaire cette année en défense centrale. À ses côtés se trouve un autre français, titulaire lui aussi en défense centrale, Damien Perrinelle. Pour le connaître, il fallait suivre la Ligue 2 des dernières années : avec plus de 100 matches pour Boulogne et 80 pour Clermont, l'homme de 31 ans ne regrette pas son aventure américaine. 


Enfin, si vous ne connaissez pas Lloyd Sam, ancien bon joueur de D2 Anglaise, vous vous devez de découvrir Bradley Wright-Phillips (photographie),véritable découverte de la dernière saison de Major League Soccer, qui avec 27 buts inscrits la saison dernière est devenu le meilleur buteur en une saison régulière de l'histoire de la MLS. 


Formé à Manchester City, c'est le fils de l'ancien d'Arsenal Ian Wright et le frère de Shaun Wright-Phillips, qui a joué à Chelsea et à Manchester City.



6. Orlando City SC

​Pour sa première saison en Major League Soccer, l'Orlando City Soccer Club ne fait de mauvais débuts, avec une troisième place en Conférence Est et seulement une défaite. Le club de la ville de Walt Disney a su bien investir cet été pour avoir une belle équipe compétitive en MLS.


Dans les buts se trouve par exemple Donovan Ricketts, homme aux cent sélections en équipe de Jamaïque. Figure connue en MLS, avec plus de 70 matches pour les Galaxys ainsi qu'à Portland, il fut nommé en 2010 meilleur gardien de la saison et a joué la Coupe du Monde 1998 avec la Jamaïque. 


Dans la même équipe se trouve aussi un homme aux 130 matches avec Kansas City, vainqueur de la Coupe en 2013, élu meilleur joueur de la finale de la MLS en 2013 et reçu par Barack Obama à la Maison Blanche: le français Aurélien Collin. Véritable mur dans la défense de Kansas City, il a eu plus de mal lors de ses débuts à Orlando avec un carton rouge lors du premier match de la saison, mais a repris une place de titulaire depuis. 


Si Collin était une belle arrivée lors du marché d'hiver, il ne peut être comparé à la star du club, le premier ballon d'or en MLS, Kaka. Élu meilleur joueur du monde en 2005, Kaka compte déjà neuf buts lors de cette saison et n'est pas étranger au beau début de saison de ceux qu'on surnomme les lions. 

5. Philadelphia Union

Le club de Philadelphie n'est pas le plus connu de Major League Soccer, ni le meilleur. Sixième de la Conférence Est la saison dernière, huitième cette année, il possède tout de même de très bons joueurs qui sont connus des fans de football. 


​Pour les fans de Ligue 1, on peut par exemple parler de la présence de Fernando Aristeguieta, qui est prêté par le FC Nantes cette saison, et qui est un titulaire indiscutable de l'équipe. 


Acteur de l'ascension en Ligue 1 de Nantes en 2012-2013, il est aussi international vénézuélien. Cependant l'Union abrite aussi le français le plus connu de MLS -oui, même plus connu que Henry- Sébastien Le Toux, vainqueur de la Coupe Gambardella avec Rennes et Yoann Gourcuff. 


Cent matches avec Seattle pour presque quarante buts, 22 à Vancouver et 15 au Red Bulls, il a joué en 2010-2011 et depuis 2013 pour l'Union 150 matches pour une cinquantaine de buts, lui qui joue parfois milieu offensif ou attaquant de pointe. 


L'autre français de Philadelphie est Vincent Nogueira, ancien sochalien (126 matches tout de même dans le Doubs) qui a joué une quarantaine de match en MLS depuis 2014.


Deux autres stars sont présentes à Philadelphie. Le premier a joué plus de 120 matches avec les Glasgow Rangers, joua à Bursaspor et se nomme Maurice Edu. Fort de 48 sélections avec les Etats-Unis, il est prêté par Stoke City à l'Union où il a marqué quatre buts depuis son arrivée. 


Mais le plus connu est Raïs M'Bohli (photographie) le héros du huitième de final entre l'Allemagne et l'Algérie lors de la Coupe du Monde 2014. Le joueur, formé à Marseille, a été transféré du CSKA Sofia et est un des joueurs les plus connus de la Major League Soccer. 

4. Los Angeles Galaxy

​L'ancien club de David Beckham est le dernier gagnant de la Major League Soccer. Si les noms composant le 11 type du club ne sont pas les plus sexy sur le papier, le club, actuellement quatrième à l'Ouest, a perdu Landon Donovan l'hiver dernier mais reste attractif avec quelques bons joueurs. 


Si le Juninho le plus connu en France a joué en MLS, au New York Red Bulls, celui qui s'est imposé sur le continent Nord-Américain est un autre Juninho. Victor Gomes Pereira Junior de son vrai nom, il a joué presque 200 matches avec le club de Los Angeles et est un titulaire indiscutable depuis 2010, ainsi qu'un des rouages d'attaque de l'équipe.


C'est en effet pour ses éléments d'attaque que l'équipe est connue, et deux autres milieux offensifs ne sont pas en reste : le jeune Gyasi Zardes, 23 ans et déjà sept sélections en équipe des Etats-Unis, représente le futur du club et de tout un pays, puisqu'il a tout de même joué 77 matches depuis 2013 avec Los Angeles. 


On peut aussi citer Stefan Ishizaki, star du championnat suédois (plus de 300 matches dans son pays) et international suédois, qui a joué 50 matches pour le club depuis 2014.


Mais la vraie star du club est sans conteste Robbie Keane (photographie). L'international irlandais au 140 sélections et au 65 buts est un excellent joueur de Premier League, où il a laissé son empreinte à Tottenham (254 matches pour 107 buts entre 2002 et 2008, avant de revenir en 2009) ainsi qu'à Liverpool, l'Inter de Milan ou les Celtic Glasgow. 

Cependant son leadership pourrait être partagé avec la nouvelle recrue du club star de MLS, l'enfant de Liverpool Steven Gerrard. C'est un grand coup pour le club de LA avec une recrue qui, selon ses propres mots, "ne vient pas là en pré-retraite", et qui ne sera qu'un plus pour LA.

3. Seattle Sounders

​Premier lors de la dernière saison, toutes conférences confondues, les Seatte Sounders sont un des rares clubs de MLS à recruter des stars qui ne sont pas trentenaires. Cela leur vaut d'être, malgré de nombreuses absences cette saison, premier de la conférence Ouest.


Deux internationaux américains font partis des tauliers des Sounders. Brad Evans est l'un d'eux, avec plus de 200 matches de Major League Soccer, donc plus de 170 avec l'équipe de Seattle: de plus, il a joué à 17 reprises avec les United States. Même son de cloche chez Chad Marshall, qui compte une dizaine de sélection avec l'équipe nationale. C'est un taulier de la Major League Soccer, qui ne compte qu'une trentaine de match avec les Seattle Sounders mais 278 avec les Colombus Crew pour le déffenseur central. 


Cependant les deux stars de Seattle sont le duo d'attaque le plus performant de la Major League Soccer. La doublette Clint Dempsey-Obafemi Martins (photographie) ont marqué à plus de trente reprises la saison dernière, menant Seattle à la tête des Etats-Unis avant les plays-offs. 


Le premier, ancienne légende de Fulham, a joué plus de 300 matches en Premier League, et plus d'une centaine avec l'équipe des Etats-Unis, dont une partie en tant que capitaine. Le deuxième, connu pour sa vitesse incroyable, a joué à Newcastle et Wolfsburg avant d'arriver à Seattle, où il est le principal artisan du bon début de saison. 

2. New York City FC

​Le vrai club de New York, appartenant à Manchester City et au club des Yankees a frappé fort dans le marché des transfert, et continue à la faire cet été. Septième de la conférence Est en ce moment, dans ce qui est leur première saison, les New-Yorkais ont du mal à voir leurs efforts aboutir pour le moment malgré un effectif à couper le souffle. 


Outre certains jeunes prometteurs de Manchester City, comme José Tasende ou Shay Facey, le New York City FC a attraper deux bons joueurs cet été: la star de Rosenborg, Mikkel Diskerud, international américain aux 31 sélections, et Adam Nemec, international slovaque passé par le Herta Berlin.


Cependant le club de New York a surtout enregistré la venue de trois grandes stars. Cet été, le club a commencé fort avec l'arrivée de David Villa, le champion du monde espagnol (photographie). 


Dans la foulée, il fut suivi par Frank Lampard, qui devait initialement rejoindre le club en décembre, avant de voir son prêt à Manchester City repoussé jusqu'à Juillet 2015. 


Le joueur aux 429 matches avec Chelsea,  et plus d'une centaine de sélections en Angleterre, fut suivi cet été par Andrea Pirlo, le fantasque milieu italien, ex-star de l'AC Milan et pionnier du titre de champion d'Italie de la Juventus de Turin cette année.

1. Toronto FC

​Le New York City FC a peut-être de plus belles recrues sur le papier, mais les Lampard et Pirlo n'ont pour l'instant pas démontré grand chose, au contraire de l'effectif très sympathique du Toronto FC. Cinquième à l'Est, le club canadien a un effectif digne d'un club de milieu de tableau de Ligue 1, avec quelques stars et des joueurs plus qu'intéressants. 


Commençons avec le capitaine de cette équipe, l'américain aux 97 sélections, Michael Bradley. Titulaire avec Mönchengladbach pendant plusieurs années, il joua aussi une quarantaine de matches avec l'AS Roma entre 2012 et 2014. On retrouve aussi dans ce club l'habitué de la deuxème division anglaise, Steven Caldwell, international écossais et ancien joueur de Newcastle, Sunderland, Burnley, Birmingham et Wigan. 


Pour les plus francophile d'entre vous, deux joueurs vont rappelleront des souvenirs. Le premier est Damien Perquis, ancien joueur de Troyes, Saint-Etienne ou encore Sochaux, club avec lequel il a joué 163 matches.


Le deuxième est bien plus connu, car c'est un des joueurs les plus emblématiques de Ligue 1, Benoît Cheyrou. Avec plus d'une centaines de matches à Auxerre ainsi qu'au LOSC, Cheyrou est surtout acclamé du côté de Marseille, où il compte plus de 300 matches à son actif.


Deux très bons joueurs occupent aussi les deux postes d'attaquants de pointe, une attaque qui marche bien en MLS. Jozy Altidore d'abord, grande star aux Etats-Unis (80 sélections pour 27 buts) qui s'était perdu en Europe, à Sunderland notamment, et qui retrouve les filets avec Toronto. 


Mais LA grande star de Toronto, symbole d'une MLS qui n'attire pas seulement les vieilles légendes (et bien aidé par un grand salaire de six millions par ans), c'est Sebastian Giovinco (photographie). 


Incapable de s'installer à la Juventus, où il a quand même joué plus de 120 matches, le jeune italien aux 20 sélections, est, à 28 ans, déjà à huit buts en Major League Soccer, tous plus beaux les uns que les autres.