En ce moment, les nouveaux maillots de football font l'actualité. Les supporters du monde entier y accordent énormément d'importance, notamment en terme de design, confort et performance.


Mais cela n'a pas toujours été le cas. Ces maillots ont subi une transformation étonnante avec le temps.



Les tout débuts

Process

Il est difficile de s'imaginer que lorsque le football a été créé lors du règne de Victoria (Angleterre), les équipes n'avaient pas du tout de maillots. À la place, les joueurs portaient leurs vêtements et se distinguaient soit par la couleur de leurs chapeaux, de leurs ceintures ou de leurs chaussettes


Lorsque les équipes ont fini par commencer à porter les mêmes uniformes, le design et les couleurs ont souvent été influencés par le milieu éducatif des joueurs dans une période où le football était un passe-temps pour les classes moyennes et supérieures. Cela se matérialisait souvent par toutes sortes de combinaisons de couleurs bizarres et parfois les équipes changeaient de tenues la même année.


Les shorts tels que nous les connaissons, n’existaient pas encore durant cette période. Des sortes de baggys et de longs pantalons étaient à l'ordre du jour. Les joueurs devaient porter des ceintures pour pouvoir les tenir


Les protège-tibias sont un équipement standard aujourd'hui. Mais au 19ème siècle, ils étaient nouveaux et représentaient une étrange innovation. Les premiers joueurs à les porter étaient d'ailleurs souvent la cible de blagues.




Vêtements décontractés

A

Le sport s'est développé au 20ème siècle, les maillots également. la "Football Association" a supprimé la règle stipulant que les pantalons devaient arriver en dessous du genou. Il a également été décidé que les gardiens devaient porter une couleur différente de celle des joueurs de champ.


Avec le développement du football en tant que passe-temps pour les spectateurs, il était nécessaire d'atténuer les couleurs vives et les motifs - incitant un changement vers des couleurs plus simples comme le rouge, le bleu, le blanc et d'autres utilisées aujourd'hui. Les chiffres au dos des maillots n'existaient pas avant les années 1920 et sont devenus monnaie courante dans les années 1930.


D'autre part, les tenues étaient encore très formelles, en particulier pour les arbitres. Ces derniers avaient pour habitude de porter une veste ou un un blazer pour mener à bien leur fonction. Parfois même une cravate.




Modernisation d'après-guerre

A

Les maillots de football ont toujours évolué avec les modes, les goûts et la technologie. Après la Seconde Guerre mondiale il y a eu un véritable élan en faveur d'un look plus moderne. Les traditionnels cols fixés avec de la ficelle ont été abandonnés au profit du style emblématique des années 1950 "col en V". En particulier en Europe du sud, il est devenu nécessaire d'utiliser un tissu plus léger fabriqué par l'homme, qui d'un coup a été plus facilement disponible, plutôt que des maillots lourds faits de laine ancienne.


Les tenues sont devenues encore plus raffinées dans les années 1960. Les shorts sont devenus moins imposants et ont été effectivement appelés "shorts" pour la première fois. Jusque-là, les gens les considéraient comme des slips ou des culottes.




Une nouvelle ère

A

Les années 1960 n'ont pas seulement apporté plus de raffinement aux tenues de football, mais ont également marqué l'avènement d'un autre type de changement. Les concepteurs et designers de sociétés comme Adidas et Puma ont commencé à s'impliquer de plus en plus dans la confection de maillots tout en y ajoutant des innovations technologiques. 


Dans les années 1970, des sponsors et logos de sociétés ont commencé à apparaître sur les maillots. Johan Cruyff s'est rendu célèbre pour avoir refusé de porter un maillot à trois bandes d'Adidas lors de la Coupe du Monde 1974, car il estimait qu'il existait un conflit d'intérêts avec son contrat personnel avec Puma. Pendant ce temps là, le marché parallèle a fait son apparition, avec Leeds United qui a été le premier club à vendre des maillots créés spécialement pour les fans  en 1975.



Deux extrêmes

A

Les maillots des années 1980 et 1990 ont beaucoup été influencés par la mode. Les clubs ne portaient plus les mêmes maillots d'une année sur l'autre, à cause d'une demande croissante de nouveaux designs. Les styles ont également beaucoup évolué par rapports à ce qu'ils étaient quelques années plus tôt.


Dans les années 1980, les joueurs ont commencé à porter des tenues combinant tee-shirt et short, assez collants, en accord avec la tendance et les nouvelles "libertés" de l'époque. Les goûts à la mode ont de nouveau changé dans les années 1990, tout comme les tenues de foot.


À la fin du 20e siècle, les grandes chemises et shorts plus longs étaient en vogue. Un désir d'expérimenter a vu les concepteurs créer des maillots beaucoup plus loufoques - comme le gris infâme de Manchester United, ou les rayures des Tigres de Hull City.




Science moderne 

A

Aujourd'hui, un maillot de football n'est plus juste un objet utilisé par les joueurs pendant un match. Il est devenu un produit industriel. Son processus de conception est presque scientifique pour combler les exigences croissantes du sport.


Les tee-shirts fabriqués par Adidas pour la Coupe du Monde 2014 pesaient seulement 100 grammes, tandis que la technologie Dri-FIT de Nike a permis  de créer un confort inégalé pour les joueurs.


Le style importe également. Il existe aujourd'hui des tee-shirts modernes ultra serrés. Les joueurs sont désormais plus secs que jamais auparavant. Dans un jeu moderne où le rythme et le physique importent, les joueurs doivent se sentir en parfaite harmonie avec leur tenue vestimentaire, afin de réduire la résistance de l'air, ainsi que la capacité des défenseurs à les agripper.




Au cours des 150 dernières années, les tenues de football ont tellement évolué. Jusqu'où vont-ils nous emmener ?



​Découvrez la "menace a évolué" dans l'expérience des fans