Deux mois après la désillusion ghanéenne en finale de la CAN 2015 et ​les pleurs qu'elle a encourus, André Ayew continue de défendre le fanion de l'Olympique de Marseille avec son panache habituel, faisant abstraction de tout le tralala sur son avenir. Mais, à quelques semaines de l'ouverture du mercato estival, le milieu des Black Stars voit, malgré lui, son nom circuler dans la presse. 

Après les intérêts supposés de l'Inter Milan, de Naples et de l'AS Rome, un autre club s'est invité au bal des prétendants. Une écurie de prestige moindre certes mais qui, plus que toutes les autres, semble disposée à mettre le paquet pour s'offrir l’aîné des frères Ayew. 


Selon ​le 10sport, il s'agit de Swansea, unique club gallois de Premier League. Dans l'optique d'une signature du Marseillais, les Swans ne vont faire les choses en demi-mesure. Selon la même source, un salaire de 300 000 euros par mois attendrait l'ex-Arlésien sur place avec, en complément, de juteux bonus.



Après le refus de Payet, le consentement d'Ayew ?


L’été dernier, les pensionnaires du Liberty Stadium avait déjà ​tenté d’enrôler un autre Marseillais, en l'occurrence Dimitri Payet. Mais, à l’époque, le Réunionnais avait poliment décliné l'offre... Ou plutôt "impoliment", car quelques semaines après avoir refusé l'exil au Pays de Galles, Payet a sous-entendu que Swansea n’était pas un club d'assez bon standing pour l'accueillir : "Si je suis tenté par Swansea ? Non, pas du tout, avec tout le respect que j'ai pour Swansea. Dès les premiers contacts entre le club et mon agent, j'ai décliné l'offre." 


Mais on ne sait jamais, l’appât du gain pourrait contraindre André Ayew à rallier cette contrée ouest du Royaume-Uni. Au cas échéant, le dynamiteur phocéen retrouverait un autre ex-pensionnaire de la Ligue 1 en la personne de Bafétimbi Gomis.