Après une arrivée au LOSC un peu gâchée par un temps d'adaptation compliquée et une rupture des ligaments croisés, Yusuf Yazici a fini par conquérir l'Europe. Auteur d'un début de saison exceptionnel, la nouvelle star du football turc a fait preuve d'une grande force caractère dont il est le seul à avoir le secret.



Si Gérard Lopez semble avoir beaucoup misé sur ce jeune attaquant de 23 ans, l'ancien président du LOSC ne s'est pas trompé sur ce joueur hors norme qu'il considérait comme son "arme fatale". Ce choix s'est donc finalement avéré payant cette saison malgré quelques réticences lors de son arrivée de Trabzonspor en 2019.


Dans son entretien avec le journal L'Equipe, paru ce dimanche, Yazici n'a pas caché son enthousiasme avant d'affronter le PSG ce soir et a confirmé sa volonté de performer avec le club nordiste malgré les problèmes de rachat du club qui ont secoué le football français ces derniers jours.


L'ogre de Trabzon


Malgré une première saison complètement ratée, le Turc n'a jamais baissé les bras et a montré de quoi il était capable. Une persévérance qui s'est avérée salvatrice au vu de ses performances cette saison :


"Je savais que j’allais connaître une période d’adaptation. Et que je devais me perfectionner dans certains domaines, devenir plus résistant, plus puissant. Au moment où je me suis dit : “C’est bon, ma période d’adaptation est terminée”, je me blesse. Là, je suis resté loin des matches, de mes coéquipiers. J’ai souffert. Je voulais revenir plus fort. Et je reçois aujourd’hui tout le fruit du travail. Je suis devenu un meilleur joueur parce que j’ai énormément travaillé "


Avec un ratio de onze réalisations en 20 rencontres toutes compétitions confondues, le milieu offensif Lillois est l'un des meilleurs atouts offensifs de Christophe Galtier. Percutant balle au pied et précis techniquement, Yazici est un véritable crack qui connaît son potentiel :


"Je suis très heureux au LOSC. Je voulais d'ailleurs vous remercier pour la Une de votre journal après mes buts à Milan (3-0 en Ligue Europa, le 5 novembre). Ma famille était très heureuse. Ne vous inquiétez pas, je serai souvent en première page"


Une confiance en soi inébranlable qui a permis à l'ancien joueur de Trabzonspor de participer assez largement à la qualification de son équipe en seizième de finale de Ligue Europa et d'acquérir de l'expérience dans les grandes compétitions. Une chance pour ce jeune talent qui en a profité pour remercier son coach :


Je suis très heureux de mes performances actuelles. Elles sont pour eux. Mais ce n’est qu’un début. Je n’ai encore rien réussi. Grâce à Christophe Galtier, je suis proche de mon meilleur niveau. Yusuf Yazici

Conscient de sa marge de progression, ce phénomène a encore beaucoup de choses à monter en Ligue 1 et pourrait bien permettre à Lille d'atteindre le dernier carré de la Ligue Europa.