Après le Mondial des sélections nationales, 90Min s'attaque à ce qui a fait la quintessence du football moderne : les clubs. Étendard d'une ville sur la scène européenne et à l'échelle mondiale, certaines écuries ont marqué l'Histoire du ballon rond de leur empreinte. Retour sur les meilleures équipes depuis 1990.



À une période où l'Ajax Amsterdam fait de l'ombre aux plus grands cadors européens, la Vieille Dame triomphe des Néerlandais au terme d'un match étriqué. La force d'une formation emmenée par des guerriers sur le pré, prêts à vendre leur âme au diable pour décrocher la lune.



1. Angelo Peruzzi

Angelo Peruzzi sur le toit du monde à Rome

208 matchs avec la Juventus, 192 avec la Lazio : l'ex-international italien a marqué les esprits de l'autre côté des Alpes en s'affirmant comme l'un des meilleurs portiers du Calcio sur la durée. 1995 et 1996 restent deux années où le natif de Blera en Italie s'est exprimé au sommet de son art.


2. Moreno Torricelli

Moreno Torricelli célèbre la victoire finale de la Vieille Dame

Geppetto, de son surnom, a forcément connu ses plus grandes heures sous le maillot des Bianconeri en soulevant la Ligue des Champions en 1996, avant d'être finaliste les deux saisons suivantes. Transféré en 1998 à l'AC Fiorentina après une Coupe du monde mitigée, l'arrière droit italien n'a jamais retrouvé son niveau d'antan.


3. Ciro Ferrara

Ciro Ferrara, la légende de Naples et de la Juventus en 1996

Avant de faire les beaux jours de la Juventus, Ciro Ferrara a fait ses armes dans sa ville natale. Napolitain pur souche, le défenseur italien a défendu les couleurs du Napoli pendant plus de dix ans. Considéré à cette période comme l'un des meilleurs défenseurs de sa génération, la Vieille Dame réussit à mettre le grappin sur le joueur en 1994 en vue de franchir un nouveau cap sur la scène européenne. Un franc succès qui l'amènera d'ailleurs à revenir au club en 2009, cette fois-ci dans la peau d'un entraîneur. Avec moins de réussite...


4. Pietro Vierchowod

Pietro Vierchowod balle au pied en 1996

Avant de penser à la Juventus, Pietro Vierchowod est inévitablement associé à la Sampdoria où il a passé près de 12 ans au club. Réputé pour sa solidité, l'ex-international italien a notamment participé à trois Coupes du monde en 1982, 1986 et en 1990. Double champion d'Italie en 1983 avec la Roma puis huit ans plus tard avec 'Doria', Lo Zar a échoué de peu en finale de la Coupe aux grandes oreilles en 1992. Finalement, l'ancien entraîneur de la Fiorentina prendra une revanche personnelle en participant à la campagne victorieuse de la Juve en 1996, avant de signer la saison suivante à l'AC Milan. Un sacré parcours.


5. Gianluca Pessotto

L'assurance tous risques derrière de la Juventus (Gianluca Pessotto).

Actuel directeur du centre de formation de la Vieille Dame, celui qui était surnommé Il Professore pour son assiduité tactique, a disputé pas moins de 408 matchs avec la Juventus. Décrit par sa femme, en 2006, comme dépressif et stressé, Gianluca Pessotto a tenté de mettre fin à ses jours le 27 juin de cette même année en sautant du quatrième étage du siège du club. Une tentative qui a finalement échoué et qui l'a blessé grièvement. À cette période, la presse italienne relate une transition délicate qui correspond à la fin de carrière du joueur. Depuis, 'Gazza' est pleinement remis de ses émotions.


6. Antonio Conte

Antonio Conte, posant fièrement avec le trophée

Un caractère bien trempé, une passion facile à déceler et un amour inconditionnel pour son club de cœur : Antonio Conte a défendu avec exaltation les valeurs de la formation piémontaise. Recruté en 1991 par la Juve en provenance de Lecce, l'ex-international italien vouera une adulation pour l'institution pendant plus de 13 ans en tant que joueur. Avant de revenir dans le Piémont entre 2011 et 2014.


7. Paulo Sousa

Paulo Sousa: reconnaissable par sa longue chevelure lors de ses années turinoises

Deux années seulement au club, et une tignasse qui ne laissera pas insensible les fans turinois : Paulo Sousa a visité une bonne partie de l'Europe en faisant escale au Portugal, en Italie, en Allemagne, en Grèce, ou encore en Espagne. Aujourd'hui, Paulo Sousa a découvert la France mais dans un rôle d'entraîneur (Girondins de Bordeaux).


8. Didier Deschamps

Didier Deschamps en 1996 sous la tunique de la Juventus

L'incarnation même de l'abnégation, lui qui a disputé cinq Ligue des Champions au cours de sa carrière. Considéré comme un "travailleur" à défaut d'avoir un talent surdimensionné, Didier Deschamps impressionne tout au long de son parcours en affichant un visage exemplaire. La preuve d'un dévouement sans limite sur le carré vert.


9. Fabrizio Ravanelli

Fabrizio Ravanelli avec Del Piero en 1996 à Rome

Forcément, les fans de l'Olympique de Marseille gardent des souvenirs précieux de son passage sur la Canebière. Mais avant d'enflammer le Stade Vélodrome, Fabrizio Ravanelli a soulevé le Stadio delle Alpi. Auteur de 68 buts en 160 matchs avec la Juventus entre 1992 et 1996, le mystère de la génétique (il avait des cheveux blancs à 14 ans) a été adulé avant d'être poussé vers la sortie. L'œuvre des dirigeants qui le placent à la surprise générale sur la liste des transferts seulement quelques semaines après son sacre en finale de la C1.


10. Gianluca Vialli

Gianluca Vialli soulevant le trophée de la Ligue des Champions

Si Gianluca Vialli s'est fait un nom en Premier League en devenant l'un des rares entraîneur-joueur avec la formation de Chelsea, c'est bien sous la tunique de la Juve qu'il a pris une nouvelle dimension sportive à l'échelle européenne. Réputé pour son adresse devant le but avec la Sampdoria (141 buts en 321 matchs), Lucagol a manqué de peu de remporter une première C1 en 1992 avec les Blucerchiati. Quatre ans plus tard, le dénouement sera bien plus heureux pour celui qui a vaincu un cancer du pancréas le 11 avril 2020.


11. Alessandro Del Piero

Alessandro Del Piero - légende historique des Bianconeri

Nommé au FIFA 100, meilleur buteur de tous les temps de la Juventus (287 banderilles), 4e du Ballon d'Or en 1995 et en 1996, meilleur joueur italien de la Serie A en 1998 et 2008, vainqueur de la Coupe du monde 2006 avec la , et une fascination pour la Juventus: Alessandro Del Piero est LA légende du club. Il demeure à ce jour l'un des rares joueurs à avoir réussi à prendre la place de Roberto Baggio. Une prouesse non négligeable qui lui a permis de truster les sommets. Et à l'image d'autres gloires de la Juve, l'Italien a fait partie de ces footballeurs qui ont bataillé en Serie B lors de la saison 2006-2007 (affaire du Calciopoli) afin de permettre à toute une institution de retrouver son standing d'autrefois. Un champion.