​Le coronavirus a mis à l'arrêt l'ensemble des championnats de football au monde, ou presque. L'impact économique est évident, concret, mais aussi abstrait avec les valeurs de joueurs qui chutent en flèche. Notamment du côté de l'Olympique Lyonnais.


Covid-19, meilleur négociateur que Jean-Michel Aulas. La crise sanitaire majeure qui touche la planète actuellement a pour conséquence une baisse de cote sur le marché des joueurs professionnels. 


​Le ​CIES, organe majeur d'observation économique du football, s'est penché cette semaine sur la question. Et l'​Olympique Lyonnais, qui voyait son effectif valorisé à 532 millions d'euros le 11 mars dernier, a connu une diminution de l'ordre de 28% en moins de trois semaines.

Rien n'est catastrophique, d'un point de vue européen. Sur les cinq grands championnats européens, L'OL est le 47ème club le plus touché, avec un pourcentage s'établissant exactement au niveau de la moyenne. 


Selon l'organisme d'étude, dans l'hypothèse où "plus aucun match ne serait disputé et aucun contrat ne serait renouvelé jusqu’à fin juin, la valeur de transfert totale des joueurs du big-5 diminuerait donc de 28% : de 32,7 à 23,4 milliards d'euros".


L'OM, le PSG et l'ASM les plus impactés

Les critères pris en compte pour cette évaluation touchent à la durée restante des contrats de joueurs actuellement, leur âge, la trajectoire de carrière ou encore les performances récentes.


Des hommes comme Moussa Dembélé ou Houssem Aouar voient donc leur cote rester très importante, au-delà des 50 millions d'euros. À l'inverse d'un ​Paul Pogba par exemple, qui passerait de ​65 millions à 35 millions.

Olympique Lyon v Juventus - UEFA Champions League Round of 16: First Leg

Le club le plus impacté en Europe se nomme... ​Olympique de Marseille ! Le club phocéen connaîtrait une diminution d'environ 37,9%, devant l'Inter Milan (35,7%) et l'Hellas Vérone (34,3%). 


En France, derrière l'OM c'est le ​Paris Saint-Germain qui trinque (31,4%). L​'AS Monaco (30,1%) complète le podium.