​L'Olympique Lyonnais bouleverse sa hiérarchie des gardiens cette saison. Si Anthony Lopes est  toujours là, le club rhodanien a fait le choix de recruter un autre gardien le roumain Ciprian Tatarusanu.


La saison n'a pas encore commencée et déjà la cohabitation entre les gardiens et la gestion de Sylvinho à ce poste pose déjà question. En effet Lyon a fait le choix de s'attacher les services du portier roumain Ciprian Tatarusanu tout en conservant ​Anthony Lopes. Mais la nouvelle recrue qui a clairement indiqué ne pas venir faire de la figuration pourrait créer une concurrence malsaine si la situation ne se clarifie pas rapidement.


Tatarusanu venu pour être numéro 1


Dès sa conférence de presse de présentation avec l'​OL, l'ancien gardien de la Fiorentina a annoncé la couleur et a indiqué clairement pourquoi il était là.


" Quand j'ai parlé pour la première fois avec le club, je leur ai demandé pourquoi l'OL avait besoin d'un autre numéro 1, Florian (Maurice, le responsable de la cellule de recrutement) m'avait expliqué qu'un grand club avait besoin d'une grosse équipe. Il m'a dit que ce serait l'entraîneur qui déciderait qui jouerait. J'ai confiance en moi, j'ai été titulaire toute ma carrière. Je suis venu ici pour jouer.(...) Personne ne m'a dit que je venais à Lyon pour être numéro 2, avait précisé Tatarusanu. Si on m'avait dit ça, je ne serais pas venu. "


Des déclarations qui avait beaucoup surpris, alors que le gardien de 36 ans était plus pressenti pour être la doublure d'Anthony Lopes.


Priorité à Anthony Lopes pour Sylvinho


Après ses déclarations surprenantes, Sylvinho a du s'expliquer sur la gestion qu'il comptait avoir avec les gardiens cette saison. Si l'ancien joueur du Barça a refusé de parler de hiérarchie, il a en revanche donné la priorité à Anthony Lopes ce que ne semble pas du tout apprécier Ciprian Tatarusanu.


" Je ne parle pas d'un numéro 1, 2 ou 3. Je parle de priorité et la priorité, c'est Lopes. Cela fait six ans qu'il évolue à ce poste, il a obtenu de bons résultats, c'est une référence et un enfant du club. La priorité, c'est lui. (...) Tatarusanu ? Je respecte sa qualité, son talent. J'ai joué contre lui quand il était à la Fiorentina et moi à l'Inter. J'ai parlé avec lui. Mais c'est un match. Le jeu est ouvert. Lopes a la priorité. Ils le savent déjà."


Déjà en conflit avec son gardien portugais qui refuse de prolonger, l'OL va devoir rapidement trouver une solution à ce problème, pour que cela n'impacte pas la cohésion du groupe.