​Le Paris Saint-Germain réalise un mercato bien loin de ceux de ces dernières années. Au lieu d'aligner des sommes mirobolantes sur des joueurs clinquants, les voilà réalisant des bons coups (Ander Herrera libre, Idrissa Gueye pour 32 millions d'euros, par exemple) à des postes plutôt faibles de leur effectif. Pour parachever ce marché réussi, il faudrait néanmoins que Paris sorte un gros coup de son chapeau à un poste toujours critiqué au sein de son effectif : le gardien de but. 


Prise de conscience

Avec Alphonse Areola et Kevin Trapp en concurrence, les supporters du club de la capitale peuvent espérer mieux et ont compris au fil des saisons l'importance primordiale d'un portier de haut niveau. Récemment lié à des gros noms comme Jan Oblak (durant l'été 2018), Keylor Navas (en juin dernier) ou encore Gianluigi Donnarumma (ce mercato d'été également), le board du ​PSG travaille sans doute à la venue d'un rempart de qualité, mais rares sont ceux disponibles sur le marché.


Erreurs accumulées 

Pourtant, ces dernières années, c'est bien là que le bat blesse au ​PSG. L'année dernière, Gigi Buffon, recrutement pourtant salué unanimement au départ, a montré des limites terribles dans un moment charnière, coutant "presque" à lui seul la qualification en quart de finale de Ligue des Champions à son club. 

​​


Auparavant, Kevin Trapp avait déjà commis de grosses bourdes, également sur la scène européenne et lors de rendez-vous majeurs, ternissant sa réputation. 


Enfin, Areola n'a jamais vraiment rassuré et semble encore trop juste pour endosser un rôle qui doit être tenu par un joueur de classe mondiale, dans un club aux ambitions grandissimes.

Un rôle prépondérant et décisif 

Le rôle-clé du gardien de but peut-être facilement démontré par plusieurs exemples : le Real Madrid, auteur d'un triplé historique, a pu compter sur un Keylor Navas au sommet de son art. Souhaitant bousculer la hiérarchie en recrutant Thibault Courtois, ils ont brouillé leur stabilité et ont connu une saison en dents de scie, même sur le plan défensif.


Le meilleur exemple reste toutefois Liverpool. Après avoir connu une campagne européenne dantesque en 2017-2018, les poussant jusqu'en finale de la Ligue des Champions, ils ont accusé le coup, notamment à cause de Karius, leur gardien de l'époque. Remplacé à prix fort par Alisson, ils ont fait de leur gardien de but un poste fort et ont changé subitement de dimension. Leur défense est devenue l'une des plus solides et ils ont remporté la Ligue des Champions sans trembler.


Si le ​PSG veut imiter Liverpool, cela passera donc sans doute par le recrutement d'un gardien de top niveau.