​Alors que c'était l'équipe qui semblait la mieux armée pour conquérir la deuxième place de notre championnat, l'Olympique Lyonnais est désormais un poil largué par l'AS Monaco et l'OM. À quatre points du troisième marseillais, l'OL subit son coup de mou au plus mauvais moment de la saison. 

Lorsque Lyon allait bien les supporters trouvaient tout même le moyen de taper sur Genesio. Lorsque Lyon allait très bien, les supporters ne tapaient plus sur personne, mais attribuaient le mérite aux coups de reins de Fekir ou à la puissance de Ndombélé. Maintenant que Lyon va mal, les critiques sur Genesio sont de retour.

Christophe Dugarry n'est du genre à crier avec les loups, mais donne une évidente part de responsabilité à l’entraîneur rhodanien. Sur RMC, le champion du monde 1998 a sorti la sulfateuse :


"Traoré est-il capable d’élever son niveau de jeu ? Mariano, c’est pareil. Ce garçon, il est bien gentil, mais est-il capable de faire cet effort ? La question se pose également pour Fekir. C’est aussi à Genesio de trouver les mots, la formule, pour que ces joueurs-là puissent progresser. Mais à un moment donné, il y a aussi une nature humaine. Ces garçons sont-ils capables de faire preuve d’exigence, de caractère ? Parce qu’ils n’en montrent absolument pas. Dès qu’ils jouent contre une équipe un peu moins forte, ils n’avancent plus. C’est la faute de Genesio, certainement, mais les joueurs ont une énorme part de responsabilité."

Il reste encore une dizaine de journées aux Lyonnais pour redresser la barre et atteindre le podium. Cela commencera dès ce week-end, à Lille, entre les deux matchs d'Europa League contre Villarreal.