​Peu de monde aurait parié là-dessus. Alors que l'OM réalise une bonne saison avec une belle troisième place à l'issue de la 25ème journée de Ligue 1, force est de constater que l'arrivée de Rudi Garcia à la tête du club phocéen a été plus que bénéfique. 


Le technicien olympien a su remettre Marseille sur le devant de la scène nationale grâce à plusieurs choix tactiques, dont un que tout le monde salue aujourd'hui : le repositionnement de Bouna Sarr en tant que latéral droit.

L'ancien ailier réussit en effet des prestations de haute volée à son nouveau poste. En témoigne ​son match convaincant sur la pelouse de Saint-Etienne vendredi (2-2) au cours de laquelle l'ex-messin a délivré sa première passe décisive de la saison. 

FBL-FRA-LIGUE1-RENNES-MARSEILLE

Le joueur de 26 ans apporte un surnombre offensif intéressant et commence également à défendre comme un vrai latéral. Une progression inattendue qui voit même Didier Deschamps s'intéresser de près à lui en vu de la prochaine Coupe du Monde en Russie, selon plusieurs sources.

Interrogé par Le Phocéen, Philippe Gaillot, ancien directeur sportif du FC Metz, reconnaît qu'il ne s'attendait pas à une telle reconversion pour Bouna Sarr.


"J'avoue que j'étais un peu surpris, car Bouna a toujours eu une vraie vocation offensive. Chez nous, il a débuté meneur de jeu chez les jeunes, puis on l'a mis en percussion sur le côté. Je me souviens qu'avec le coach Albert Cartier on a dû le faire beaucoup travailler pour qu'il apprenne à défendre et à se replacer, car il n'avait pas les bases. Mais de là à penser qu'il devienne défenseur latéral, c'était difficile à imaginer".


Une reconversion qui pourrait donc lui ouvrir les portes de l'équipe de France. Rendez-vous en juin prochain pour découvrir s'il a réussi l'exploit.