​C'est incontestablement le match de la saison pour le Paris Saint-Germain comme pour le Real Madrid. Les Espagnols n'ont plus que la Ligue des champions à jouer. S'ils passent au travers contre Paris, cela produira l'effet d'un véritable tremblement de terre.

Le PSG aussi est focalisé sur la C1. Et ce, depuis belle lurette. D'après Cavani, il y a même de l'anxiété chez les joueurs au moment d'aborder ce type de rencontres tant les dirigeants franciliens souhaitent soulever la coupe. 


De plus, Neymar a signé l'été dernier pour 222 millions d'euros, Nasser Al-Khelaïfi a cassé sa tirelire pour faire du prodige le joueur le plus cher de l'histoire. Que dirait le Brésilien si Paris était amené à quitter l'aventure dès les huitièmes de finale ? S'est-on moqué de lui ? Demain soir, ​le moindre détail fera la différence et les joueurs devront être concentrés pendant 90 minutes.

L'enjeu sportif n'est plus à démontrer d'un côté comme de l'autre. À celui-ci s'ajoute un colossal enjeu financier. Si le PSG venait à éliminer le double tenant du titre, il empocherait un pactole de 100 millions d'euros. Le calcul n'est pas si compliqué. 


Pour commencer, les abonnés du Parc des Princes devront payer un supplément à partir des quarts de finale. Ceux non intéressés, peuvent laisser leur place libre. Le club serait gagnant puisqu'il revendrait le billet bien plus cher. D'après L'Equipe, la recette de la billetterie passerait de 3 à 10 millions d'euros par match. 

À cela s'ajoute les droits TV : plus le PSG va loin, plus ses droits TV augmentent. Il est aisément envisageable de récolter 70 millions d'eur en cas de présence dans le dernier carré. Même si le PSG dispose d'un budget hors norme, une rentrée d'argent de cet acabit ne serait que bénéfique pour les Parisiens, notamment dans le cadre du Fair-Play financier.