​Brillant depuis son remplacement en défense, Bouna Sarr prend de la valeur. Au point d'arriver en équipe de France ?


"C'est officiel, je suis un latéral droit". Le 15 janvier dernier, alors que l'OM s'apprêtait à affronter Strasbourg, Bouna Sarr faisait une annonce importante en conférence de presse, dévoilant qu'il comptait définitivement adopter son nouveau poste. 


Replacé latéral droit depuis le début de la saison par Rudi Garcia, l'ailier de formation a réalisé de bonnes performances - sérieux défensivement et présent en attaque - ​et pris de l'importance sur la Canebière, avec la blessure de Jordan Amavi.

​Des prestations de qualité qui avaient éveillé l'intérêt de Leicester en janvier, et de Didier Deschamps ? En effet, le journal L'Equipe révèle ce vendredi que le sélectionneur de l'équipe de France suivrait les prestations du franco-guinéen avec attention. Simple suivi ou véritable volonté de l'intégrer en Bleus, nul ne le sait réellement.

Néanmoins, l'ancien joueur de Metz s'offre une belle revanche après avoir été pris en grippe par une grande partie du Stade Vélodrome durant deux ans. Et une possible convocation en sélection n'a rien de fou, car Djibril Sidibé semble être le seul latéral droit indiscutable. Benjamin Pavard, Christophe Jallet, Mathieu Debuchy ... et maintenant Bouna Sarr ont leur coup à jouer.