Alors qu'il reste sur un but en coupface à Bourg-en-Bresse, Clinton Njie a avoué qu'il souhaiterait que Rudi Garcia lui offre davantage de temps de jeu avec l'Olympiqude Marseille.


Triplé de Kotstas Mitroglou et Lucas Ocampos, réalisation de Clinton Njie, Dimitri Payet et Luiz Gustavo, tout le monde ou presque a participé au feu d'artifice offensif des hommes de Rudi Garcia, qui n'ont laissé aucune chance à Bourg-en- Bresse, mercredi (9-0). 


Un huitième de finale de Coupe de France qui a fait beaucoup de bien au collectif et à certaines individualités de l'​Olympique de Marseille.

C'est le cas de l'international camerounais, qui vit des moments délicats avec l'écurie phocéenne. Titularisé à seulement 7 reprises cette saison par Rudi Garcia en Ligue 1 (13 matches au total), l'attaquant de 24 ans apparaît plus comme une solution de remplacement qu'un titulairen puissance.

Pourtant, avec six buts inscrits, l'ancien des Spurs de Tottenham a toujours donné satisfaction à son coach, grâce à une très bonnefficacité, et sa polyvalence sur le rectangle vert. Interrogé sur sa situation à l’OM en conférence de presse, Clinton Njie a d'ailleurs profité du micro pour tendre une perche à son entraîneur.


"D’un point de vue personnel, je suis heureux de ma saison. Les résultats sont là.  C'est d'abord le collectif qui est important . Nous occupons la deuxième place et je pense que dans le football c’est d'abord le collectif qui prime, et aujourd'hui il marche bien. Tout le monde est concerné et solidaire.

Ça fait du bien de gagner des matches et de marquer beaucoup de buts. En début de saison, les attaquants, on n’en marquait pas assez. Bien évidemment, j’aimerais jouer encore plus. Mais nous avons beaucoup d’échéances à venir et tout le monde aura sa chance à un moment donné.

J’ai eu une période compliquée parce que je ne jouais pas. Mais j’ai travaillé et je suis revenu. Après, j'espère que je vais avoir le temps de m'exprimer un peu plus, comme en début de saison. Mais je suis content de la manière dont cela se passe. Je suis à l'aise partout où le coach me met. Dans l'axe ou sur le côté, j'ai les bons repères partout, cela ne me pose pas de problème".