​Interrogé sur la possibilité de voir Bouna Sarr quitter l'OM avant la fin du mercato, Rudi Garcia a très vite mis fin aux rumeurs, annonçant que son joueur allait rester.


Au début du mois, Leicester a contacté l'Olympique de Marseille à deux reprises dans le but de recruter Bouna Sarr. ​Une offre de 3 millions dans un premier temps, puis de 5 quelques jours plus tard. Un intérêt inédit pour un joueur qui ne faisait que décevoir depuis son arrivée sur la Canebière à l'été 2015. Mais, la donne a clairement changé. Rudi Garcia l'a replacé latéral droit et son visage a totalement changé.

Un retour en grâce pour lequel se félicite l'entraineur phocéen, qui ne compte pas se séparer de son joueur guinéen de si tôt, comme il l'a confié en conférence de presse vendredi.


"Oui, il sera Marseillais à la fin du mercato. Devant, il plafonnait un peu. Il est meilleur quand il arrive de plus loin. Il a cette qualité de centres, de passes. Pour moi, c'est un joueur offensif de couloir droit. J'espère qu'il aura la même trajectoire qu'Alessandro Florenzi (AS Rome). Bouna progresse sur sa réflexion tactique et son placement. On souhaite qu'il devienne un latéral de très haut niveau. Je pense qu'il peut le devenir"



Un optimisme impressionnant pour un joueur dont personne ne croyait en terres phocéennes, mais qui ne cesse de progresser depuis qu'il a reculé sur le terrain. ​Dans une interview accordée à La Provence, Adil Rami confiait samedi que Sarr était déjà "peut-être le meilleur latéral de France" qu'il représentait l'avenir de l'OM. Ne lui reste plus qu'à soigner ses statistiques, pour le moment nulles en Ligue 1.