Battu avec le Paris Saint-Germain sur la pelouse du Bayern Munich mardi soir en Ligue des Champions, Unai Emery n'a pas échappé aux critiques de Christophe Dugarry.


"J'espère qu'Unai Emery va commencer à faire du vrai management avec tout son effectif.  Je trouve que son management n'est pas bon depuis son arrivée au PSG, Il a peur ! Il a peur, et cette peur, c'est lui qui l'a mise lors du match retour contre le Barça l'année dernière. Il l'a distillée dans la tête des joueurs à l'issue du match aller. C'est un entraîneur qui met la peur dans la tête de ses joueurs".


Décidément, les champions du monde 1998 se sont donnés le mot ! Début novembre, malgré la victoire du Paris Saint-Germain à Anderlecht, Emmanuel Petit avait déjà allumé Unai Emery et sa manièrde  gérer son groupe.

Mercredi, c'est Christophe Dugarry qui a - à nouveau - taillé un costume trois pièces au coach de l'écurie francilienne, après la défaite concédé par Neymar et ses partenaires sur la pelouse de l'Allianz Arena (1-3).

Très remonté lors de l'émission Team Duga, l'ancien international tricolore a notamment remis en cause le manque de préparation des Parisiens au vu de l'importance de la rencontre. Chacun se fera sa propre opinion. 


"​Ce que les Parisiens ont fait depuis le début de saison est très bon voire excellent. Mais j’attendais beaucoup de choses de ce match, sur le plan tactique, sur le plan de l’animation sur le plan individuel. J’ai été déçu à tous les niveaux. J’étais hystérique. Qu’est-ce qu’ils ont bien pu préparer la semaine pour faire ce match-là ? Jupp Heynckes a montré à Emery comment on joue au football. 

Les Parisiens ne savaient pas quoi faire avec le ballon. Ils sont perdus, il y avait des espaces surréalistes entre les lignes. Quand les Parisiens avaient le ballon, ça jouait à deux à l’heure. Je n’ai rien vu. Ils ont deux matchs en quatre mois pour montrer quelque chose. Il n’y a aucune excuse. Si on se cherche des excuses maintenant, il va falloir en chercher des très bonnes dans quelques mois, à partir des 8es de finale de la Ligue des Champions".