Brillant en Premier League avec West Ham, Dimitri Payet en avait surpris plus d’un en choisissant de revenir à l’Olympique de Marseille l’hiver dernier, un an seulement après son départ de l’écurie phocéenne. Première recrue de poids du Champions Project de Franck McCourt, le capitaine olympien a d’ailleurs expliqué son surprenant choix dans un entretien accordé à l’UEFA, mettant en avant la «ferveur marseillaise».


«L’OM un club à part ? Il faut le vivre pour s’en rendre compte. En presque quatre ans que je suis ici, parce qu’il y a eu la coupure à West Ham, Marseille m’a marqué et j’ai sauté sur la première occasion pour pouvoir y revenir. Peut-être que je suis fou aussi mais j’aime ça, j’aime quand c’est le bordel, j’aime quand il y a le feu à la maison, j’aime quand il faut jouer sous pression, quand on vous lâche pas, quand on vous critique (…) Pour moi, ça reste le plus grand club français. À part un match au Parc des Princes, on joue quasiment tout le temps à domicile. Les stades sont toujours pleins à l’extérieur quand on joue et il y a beaucoup, beaucoup de Marseillais. Et cette ferveur, elle est partout en France, et même à l’étranger. On est aussi les seuls à avoir cette étoile de la Ligue des Champions donc ça reste quand même quelque chose d’exceptionnel encore aujourd’hui. Donc bien sûr que Marseille est au-dessus au niveau de la ferveur»


Une explication claire et une véritable justification de la part d’un joueur à qui la cité phocéenne manquait lors de son aventure anglaise. Ne lui reste plus qu’à mettre en œuvre son amour du club phocéen sur le terrain.