​Désireux de retrouver le chemin du succès mais surtout de se rassurer, les joueurs de l'Olympique de Marseille n'ont pas manqué leur match contre une équipe d'Amiens, qui les recevait pourtant dans son stade de la Licorne avec le plein de confiance (les Picards restaient sur deux victoires en championnat). Et c'est grâce à un doublé de Clinton Njie (52e, 55e) que les hommes de Rudi Garcia, qui avait fait tourner son effectif, remportent leur troisième match de championnat revenant à seulement à trois points du podium. 

Malgré une première mi-temps assez poussive et insipide avec un jeu très haché, les Olympiens ont su élever leur niveau de jeu dès la reprise et surclasser le promu, s'offrant par la suite une fin de rencontre très tranquille. Au final, l'OM conclut cette semaine avec deux victoires ô combien importantes, en Europa League puis en Ligue 1.


Les Tops:


Il est incontestablement l'homme du match. Trop timide en première mi-temps et dépourvu de ballons à son poste de numéro neuf, Clinton Njie a su faire parler son sens du but dès la reprise, profitant dès la 52e minute d'une erreur de Khaled Adenon, pourtant parfait jusque là, pour inscrire son premier but de la poitrine. Le Camerounais qui a ensuite enchaîné seulement trois minutes plus tard profitant d'un très bon service de Florian Thauvin, qui comme souvent s'est montré très investi. Côté marseillais, il faut également noter le match de patron d'Adil Rami, très rassurant dans l'axe. Yohan Pelé aura lui répondu présent à la fin de la première période, au moment où les Amienois ont vécu un très gros temps fort. Quant à Jordan Amavi, il a clairement montré sa montée en régime, se montrant présent jusque dans les dernières minutes, de quoi inquiéter Patrice Evra.

Chez le promu, le capitaine Thomas Monconduit n'a pas démérité mais il ne pouvait pas tout faire seul. La charnière centrale Khaled Adenon et Prince Désir Gouano a parfaitement réussi à contenir l'attaque marseillaise, jusqu'à la 52e minute et l'erreur d'Adenon. La fin de match aura été bien plus compliquée.


Les Flops: 


Cette troisième victoire en championnat pourra quand même donner à Rudi Garcia plusieurs motifs de satisfaction, peu de joueur étant passé à côté de leur match. Luiz Gustavo a quelque peu déçu avec plusieurs pertes de balles (lui qui a encore été averti par l'arbitre pour une faute indigne de son expérience), tout comme Dimitri Payet, loin d'être mauvais mais pas assez décisif au vu de son statut. Très généreux, Lucas Ocampos affiche toujours autant de lacunes techniques cependant.

Pour les Picards, on notera presque l'impuissance du quatuor offensif, Julian Ielsch, Gael Kakuta, Harisson Manzala et Moussa Konaté, pas assez dangereux pour semer la zizanie dans la défense marseillaise, pourtant assez fébrile au cours des dernières semaines. Kakuta n'aura jamais confirmé ses belles premières sorties sous le maillot amiénois, se montrant trop tendre ce dimanche. Les latéraux Bakaye Dibassi et Oualid El-Hajam se sont bien battus mais ils n'ont jamais apporté le surnombre en attaque.


Le fait du match:


Si les Marseillais ont finalement tenu leur rang, le sort du match aurait bien pu être différent. En effet, entre la 33e minute et la 36e minute, les joueurs de Christophe Pélissier ont eu un temps très fort sur coups de pieds arrêtés, et sans Yohan Pelé et ses arrêts réflexes, les Phocéens seraient rentrés aux vestiaires menés et avec une confiance un peu plus touchée. C'est par ailleurs le seul moment du match où la défense de l'OM s'est montrée fébrile, mais cela aurait pu suffire pour pousser les Marseillais dans la crise.

Ce qu'il faut retenir:


Le principal enseignement de ce match, c'est l'efficacité du nouveau système de jeu de Rudi Garcia. Exit le 4-3-3 avec Gustavo-Sanson-Lopez, place à un 4-2-3-1 bien plus équilibré avec deux récupérateurs et un Payet recentré dans l'axe. C'est la deuxième fois de la semaine que l'entraîneur marseillais essayait ce système et encore une fois, l'OM s'est montré plus solide.


Il faut également noter le regain de forme de Clinton Njie, décidé à réaliser une grande saison. Titularisé à seulement deux reprises en six matches de championnat, le joueur formé à Lyon a inscrit ses 4e et 5e buts de la saison, montrant qu'il faudra compter sur lui.

Côté amiénois, le résultat n'est pas bon, mais avec une telle agressivité et s'ils parviennent à se montrer plus efficaces devant les cages adverses, le maintien est plus que possible, ce n'est clairement pas la plus mauvaise équipe du championnat.