​Pourtant annoncé en partance pour Galatasaray ou Toulouse pendant le mercato estival, Giannelli Imbula pourrait finalement poser ses valises du côté de l'OGC Nice.


À l'heure où l'Olympique de Marseille continue de s'affairer sur le marché des transferts pour faire rentrer certains de ses anciens joueurs au bercail afin de les inclure dans le Champions Project de Frank McCourt, un ex-pensionnaire de l'écurie de la Canebière pourrait lui aussi retrouver la Côte d'Azur, mais un peu plus à l'Est.

Après avoir porté les couleurs de l'institution olympienne pendant deux années (de 2013 à 2015), Giannelli Imbula avait rejoint dans un premier temps le FC Porto le temps d'une petite demi-saison décevante, avant de débarquer en Premier League, lors de l'hiver 2016, à Stoke City. Longtemps annoncé comme un grand espoir du football tricolore, celui qui a connu sept sélections avec l'Équipe de France Espoirs a heureusement su rebondir dans le championnat anglais.

Une méthode approuvée


Il s'y illustre rapidement, trouvant d'ailleurs le chemin des filets dès sa deuxième titularisation, au point de disputer quatorze matches lors de la seconde partie de l'exercice. Hélas pour lui, la saison 2016-2017 n'a pas été son meilleur cru, puisqu'il n'a participé qu'à 14 rencontres toutes compétitions confondues avec les Potters.

Heureusement, il y a un club en France qui s'est dernièrement spécialisé dans la remise au premier plan des joueurs à fort potentiel : l'OGC Nice. D'après une information partagée par RMC Sport, Giannelli Imbula est pisté par la cellule de recrutement des Aiglons, qui désirent encore se renforcer dans l'entre-jeu, prévoyant de pallier le probable départ de plusieurs de leurs cadres.

Dans un premier temps courtisé par le Galatasaray puis le FC Toulouse, qui voulaient le faire venir sous forme de prêt, le milieu défensif et ses dirigeants souhaiteraient privilégier une vente définitive. Le Gym est certes très intéressé par son profil, mais ne peut pour l'instant pas s'aligner sur les exigences financières de son homologue anglais. En cas de vente de Jean-Michaël Séri, Nice pourrait alors s'offrir sa cible, qui serait emballée à l'idée d'évoluer sous les ordres de Lucien Favre. Affaire à suivre.