Alors que le mercato de l'Olympique de Marseille a enfin démarré, Rudi Garcia ne sait toujours pas à quoi s'attendre concernant l'arrivée d'un nouvel attaquant.


"Je n'en sais encore rien concernant les prochaines arrivées, mais j'espère que ça va bouger. On verra lundi. Andoni Zubizarreta va repartir car il a beaucoup de travail. Il a tenu à voir les joueurs pour discuter. Je pense que ça va bouger. Plus on avance, plus ça va bouger".


Les dirigeants de l'Olympique de Marseille l'ont suffisamment répété, Rudi Garcia en tête. Cet été, il faudra compter avec eux sur le marché des transferts.

Et tandis que 10 à 12 joueurs sont attendus sur la Canebière, tous les secteurs de jeu de l'écurie phocéenne devraient être renforcés. Du gardien de but avec le retour de Steve Mandanda, ou encore la défense avec l'arrivée d'Adil Rami, la cellule de recrutement olympienne dispose d'une enveloppe conséquente pour faire ses courses.

Une recrue plus tardive ?


Et après des débuts relativement timides, l'OM semble avoir enfin pris son rythme de croisière. De quoi soulager les supporters - et le coach tricolore - qui commençaient à trouver le temps long depuis la signature de Valère Germain. Malgré tout, bien que l'attaque soit une des priorités de la hiérarchie marseillaise, l'ancien buteur monégasque est le seul à avoir rejoint les troupes de l'ancien technicien de l'AS Roma.

Depuis, le recrutement d’un autre numéro neuf, de calibre international si possible, est à l'ordre du jour. Mais rien n'est encore prêt d'aboutir, si l'on en croit le quotidien La Provence, dans lequel le technicien des Bleu et Blanc a évoqué le sujet des buteurs.

Pour rappel, Olivier Giroud et Stevan Jovetic sont toujours dans le viseur du board olympien.


"​Valère Germain est un joueur intelligent et pas seulement dans ses déplacements, mais aussi dans le jeu avec l’équipe. Je ne suis pas étonné que ça se passe bien pour lui. Il faut le ménager, car on n’a pas d’autre avant-centre type pour l’instant.