​Pour pouvoir renforcer son effectif, l'Olympique de Marseille doit aussi se séparer de plusieurs éléments. Et après Karim Rekik, un autre défenseur pourrait prendre la poudre d'escampettes.


Du côté de l'Olympique de Marseille, on est déjà tourné vers la saison 2017-2018. Chaque jour, de nombreuses rumeurs transferts concernent le club phocéen, qui préfère lui faire confiance au travail de son directeur sportif Andoni Zubizarreta et l'entraîneur Rudi Garcia. 


Mais, alors que plusieurs arrivées sont évoquées, les Olympiens ont lancé un dégraissage estival massif. Ainsi, Karim Rekik va quitter le club pour rejoindre le Hertha Berlin en Bundesliga et il pourrait être suivi par plusieurs de ses coéquipiers.

Et ce lundi, c'est un autre défenseur, qui a émis des doutes sur son avenir sur la Canebière. Prêté à Auxerre cette saison, Stéphane Sparagna a réalisé une bonne saison sur le plan personnel, mais il sait qu'avec le projet mis en place par les dirigeants olympiens, il lui sera dur de s'imposer. 


"Quand je vois le nouveau projet, les joueurs qu’ils veulent recruter, je me fais à l’idée qu’il faut que j’aille voir ailleurs. Après, si demain ils me disent qu’au final ils ont besoin de moi, ça fera réfléchir. Mais, dans ma tête, je me dis qu’il est préférable d’aller voir ailleurs, pour avoir plus de temps de jeu et peut-être qu’on me fera plus confiance ailleurs qu’à l’OM, à l’heure d’aujourd’hui. Passer une saison sur le banc, faire des aller-retour en CFA, ça serait faire un pas en arrière, ça serait gâcher cette année où je suis parti… » confie au Phocéen un joueur assez fataliste. 


Une décision qui marque un tournant dans le projet "formation" de l'OM, Stéphane Sparagna étant auparavant considéré comme l'un des meilleurs jeunes du club, lui qui avait notamment montré de belles choses en 2014-2015 sous la houlette de Marcelo Bielsa avec son coéquipier Baptiste Aloé.

​​

​​