Interrogé sur son avenir et un éventuel retour à l'Olympique de Marseille, Stéphane Mbia n'a pas fait dans la demi-mesure pour évoquer son ancienne écurie de Ligue 1.


C'était l'époque glorieuse des derniers titre nationaux de l'Olympique de Marseille. Celle ou Stéphane Mbia et Souleymane Diawara composait la défense robuste du club de la cité phocéenne. Depuis son départ en 2012, l'international camerounais a vu du pays, en passant notamment par l'Angleterre, l'Espagne, la Turquie, puis désormais la Chine.

Mais à l'heure du grand chantier lancé du côté de l'OM, une certaine nostalgie se fait ressentir chez beaucoup d'anciens du champion d'Europe 93. Le défenseur africain n'échappe d'ailleurs pas à la règle.

Du monde sur liste d'attente


Questionné dans l'émission Le Vestiaire sur SFR Sport, Stéphane Mbia s'est montré plus qu'enthousiaste au moment d'évoquer un éventuel retour sur la Canebière. Reste à savoir si les dirigeants marseillais entendront son appel.


"À Marseille, je reviens direct, bien sûr ! En courant même. Marseille, c'est chez moi. Là, je joue en Chine avec Manuel Pellegrini, ça se passe super bien donc on verra. Le championnat se termine en octobre et il me reste un an de contrat. Les clubs doivent voir entre eux. Je ne vous cache pas que j’ai aussi de très bonnes relations avec mon ex-directeur sportif de Séville, Monchi, qui a signé à la Roma. On discute de temps en temps. Le championnat italien est pas mal non plus.

Mais Marseille, c’est chez moi ! C’est spécial ici, je m’y suis marié, ma fille y est née. Je n’ai pas aimé la manière dont je suis parti, aux Queens Park Rangers, alors que je voulais rester un an de plus. Mais le club devait vendre. Et quand j'ai dit 'l'OM est un tremplin pour moi', c'était une connerie. C'est mon ancien agent qui m'avait monté la tête. J'étais très mal conseillé à l'époque. Mais t'es quoi pour dire ça par rapport à l'OM ? T'as fait quoi ? Aujourd'hui, c’est différent. En plus, j’ai entendu que Steve Mandanda devait revenir".

​​