​Alors qu'il a passé un samedi compliqué avec Manchester United, Zlatan Ibrahimovic a souhaité se changer les idées avec ses anciens coéquipiers du Paris Saint-Germain.


Journée de Premier League délicate pour Manchester United. Pourtant en supériorité pendant toute la deuxième mi-temps, les hommes de José Mourinho n'ont pas pu faire mieux que de concéder le match nul sur sa pelouse samedi, contre Bournemouth (1-1). Et à l'image de son équipe, Zlatan Ibrahimovic ne s'est pas montré sous son meilleur jour. Loin de son plus haut niveau, l'international suédois à la retraite a même eu la balle du 2 buts à 1 à 20 minutes du terme, mais a manqué son penalty.

Une grande première pour lui en championnat, depuis septembre 2015, lorsqu'il évoluait encore pour le Paris Saint-Germain à l'époque. Un peu plus tôt dans la partie, le buteur scandinave avait déjà raté deux belles occasions lors des 25 premières minutes. Bref, une journée sans pour le groupe du Special One, qui a décidé d'accorder deux jours de repos à ses joueurs, avant de les retrouver pour préparer leur huitième de finale aller de Ligue Europa.

Week-end à Paris


Une opportunité que n'a pas oublié de saisir Ibra, puisqu'il a décidé de se remettre de ses déceptions en passant la fin de son week-end... à Paris ! Et pour se faire "consoler", quoi de mieux que de dîner avec ses anciens coéquipiers de l'écurie de la capitale. Samedi soir, l'attaquant a donc retrouvé quelques membres de l'effectif du PSG pour un repas dans un célèbre restaurant japonais du 8e arrondissement, partagé en compagnie de Blaise Matuidi et Marco Verratti.

Pas complètement remis de ses émotions, l'ancien du PSG a remis le couvert dimanche, pour un nouveau gueuleton. Cette fois-ci, c'est Olivier Dacourt - son ancien partenaire à l'Inter Milan - qui a immortalisé la scène, accompagné de Maxwell - ami de longue date de Zlatan - et Zoumana Camara, désormais homme du staff francilien. Des retrouvailles qui, espérons-le pour Man U, ont remis leur géant sur de bons rails avant les joutes européennes.

​​