Sous contrat jusqu’en juin prochain avec le Paris Saint-Germain, Thiago Motta voudrait entamer une carrière d'entraîneur après sa retraite sportive.


Ces dernières mois, dans la zone mixte du Parc des Princes, Thiago Motta affichait un sourire décontracté au moment où lui était demandé de commenter son avenir de joueur au Paris Saint-Germain. Sans s'étendre, le milieu parisien admettait simplement savoir de quoi son futur serait fait, sans en dire plus.

Quatre ans déjà depuis son arrivée dans la capitale française à l'été 2012, l'Italo-Brésilien vit sa cinquième saison sous les couleurs franciliennes (185 matches, 11 buts). Et après quatre titres de champion de France décrochés - en attendant le verdict de l'exercice en cours - cela pourrait tout aussi bien être sa dernière.

Bientôt plus joueur...


Au fil des ans, celui qui s'est imposé comme essentiel dans le milieu de terrain du PSG pourrait en effet titrer sa révérence, après avoir honoré la fin de son contrat, qui court jusqu'en juin 2017. C'est en tout cas ce qu'il laissait clairement entendre en répondant aux questions du quotidien transalpin, dans une interview parue fin novembre.


"Le PSG est comme ma maison et pendant ces cinq saisons, j'ai toujours tout donné pour gagner et contribuer au développement du projet. Je crois que ce sera ma dernière saison à Paris en tant que joueur. Je peux encore jouer à haut niveau, peut-être dans des championnats émergents, qui pourraient aussi être stimulants pour ma famille".

... mais encadrant ?


Une carrière de joueur professionnel qui pourrait donc s'arrêter dans quelques mois, si l'international de 34 ans décide de ne pas rebondir dans un autre club européen, ou ailleurs. Si tel était le cas, Thiago Motta pourrait alors se diriger vers un nouveau rôle d'encadrant, et pourquoi pas au service de Nasser Al-Khekaïfi, son actuel président.


"Mais je pourrais aussi commencer à entraîner. Où et quand, ça dépendra des projets qu'on me proposera. Mais je déciderai toujours en accord avec mon président Nasser Al-Khelaïfi".

Un rôle que son agent, Alessandro Canovi, trouve taillé sur mesure pour son protégé.


"Je suis sûr que c’est un entraîneur. J’ai connu beaucoup de joueurs avant qu’ils ne deviennent entraîneurs. Gian Piero Gasperini pensait déjà comme un coach. Toninho Cerezo, Victor Munoz, pareil… Mais ce n’était pas aussi évident que Thiago. Pour moi, c’est tellement clair qu’il deviendra coach, je ferai tout pour l'en convaincre. Il a tout pour devenir entraîneur s’il le décide. L’intelligence tactique, le charisme pour faire passer tes idées et convaincre tes joueurs. Il est un leader en silence. Il parle quand c’est nécessaire. Il a d’énormes qualités humaines et il est respecté par ses coéquipiers. Jamais vous ne trouverez un coéquipier qui dira du mal de lui".

L'avenir nous dira bien assez vite si le sort d'Unai Emery est eut-être déjà scellé à Paris.