Toujours indécis quant à son avenir au sein du Real Madrid, James Rodriguez n'en reste pas moins très courtisé à travers l'Europe.


Cela laissait il y a peu de temps encore guère de doute, James Rodriguez devrait très probablement quitter le Real Madrid. Certainement pas pendant le marché de l'hiver, mais plutôt bel et bien pendant la prochaine intersaison. En cruel manque de temps de jeu du côté de la Maison Blanche, l'international colombien pourrait en effet s'envoler vers de nouveaux horizons afin de retrouver les pelouses au plus vite. D'autant que malgré des performances au compte-gouttes, l'ancien Monégasque a visiblement toujours autant la cote.

Parmi ses prétendants, beaucoup de rumeurs l'envoyaient notamment du côté de la Premier League, de la Bundesliga, voire également de la Serie A. Du beau monde en perspective, pour un élément qui n'est visiblement plus en odeur de sainteté auprès de son entraîneur, Zinédine Zidane. L'ancien numéro 10 des Bleus, intéressé par le joueur de la Juventus Paulo Dybala, était même près à offrir une importante somme d'argent aux Bianconeri, en incluant son joueur dans le deal.

L'Europe, ou la Chine


Hormis le champion d'Italie en titre, la presse espagnole a même évoqué un intérêt concret de José Mourinho et Manchester United, même si ces deux options ne seraient toutefois pas disposés à accéder aux exigences exagérées des Merengue.​ Car malgré un temps de jeu famélique, le Sud-Américain vaut toujours son pesant d'or sur le marché. Hors, en ce moment, les fonds se trouvent en Chine.

Et si les cadors européens ne sont pas prêts à sortir leur chéquier pour le meilleur marqueur de la Coupe du monde 2014, il n'en est rien en ce qui concerne les écuries chinoises. D’après une information parue dans As, la Casa Blanca aurait reçu trois offres de près de 100 millions d'euros pour James Rodriguez. En Chinese Super League, l’Hebei Fortune de Manuel Pellegrini, le Guangzhou Evergrande et le Shanghai Shenhua - qui a récemment fait de Carlos Tevez le joueur le mieux payé au monde - peuvent se permettre de payer la somme.

​​