​L'Olympique de Marseille est aujourd'hui en pleine reconstruction, et au fur et à mesure que les jours passent les langues se délient. Il est maintenant question du cas Steven Fletcher, l'attaquant écossais est arrivé au mois de janvier pour un prêt de six mois, qui ne s'est pas révéler très fructueux.


Et malgré cette période pas très productive en terme de buts marqués, certains décideurs marseillais comme Franck Passi ou encore Basile Boli souhaitaient conserver le grand attaquant. Son profil de joueur pivot et teigneux a plu aux deux phocéens, lui-même voulait rester tout comme sa femme, et pourtant quelqu'un de plus haut placé en a décidé autrement : Vincent Labrune.

Le journaliste Romain Molina a vendu la mèche dans une interview pour Football Club de Marseille


"Passi voulait le garder et Boli, encore plus. C’est Labrune qui n’a pas voulu. Lui, voulait rester, sa femme voulait rester. Il avait une autre proposition en France, Lorient, mais ne voulait pas y aller. Il était prêt à faire d’énormes efforts salariaux parce que c’était pour sa carrière et puis aussi pour sa femme et son enfant. Ça a dû se voir à Marseille, ce n’est pas un fouteur de merde, c’est un mec intelligent"


Une bonne conduite et un sérieux qui aurait fais un bien fou au vestiaire marseillais, et quand l'on voit les noms présents sur la dernière feuille de match on peut se dire que le grand Fletcher n'aurait peut-être pas été de trop...

​​