Manchester's defender Luke Shaw (L) is challenged by Eindhoven's Mexican defender Hector Moreno during the...

CHOC : Les pires blessures dans le monde du football

​Le football est souvent décrié pour son image de sport de "simulateurs", de "comédiens" ou parfois même de "danseuses" ( qui est pourtant un sport très exigeant physiquement ). Certaines de ces critiques devraient être relativisées après le visionnage de ce diaporama, nos pensées vont à Luke Shaw, victime d'une grave faute en Ligue des Champions face au PSV. Voici le  Top 11 des joueurs qui n'ont pas eu besoin de simuler la douleur. Âmes sensibles s'abstenir.

12. Ryan Mason (Hull City)

Violemment touché à la tête par Gary Cahill, Ryan Mason s'est retrouvé dans un état un état « entre la vie et la mort », mais le dernier communiqué du club a rassuré tout le monde, déclarant que le joueur se trouve dans un état stable. Le choc avait donné lieu à une interruption du jeu de neuf minutes.

11. Luke Shaw (Manchester United)

​Luke Shaw a été victime d'une horrible faute lors de la première journée de Ligue des Champions face au PSV. Le défenseur anglais réussi une percée dans la défense néerlandaise mais Hector Moreno le tacle violemment. Shaw a désormais une double fracture de la jambe et pourrait être absent toute la saison.

10. Petr Cech (Rep. tchèque / Chelsea)

Ce n'est peut être pas la plus impressionnante ( on va commencer en douceur hein ), mais c'est surement celle qui a laissé le plus de trace. Depuis ce jour du 14 octobre 2006 et un choc avec le joueur de Reading Hunt, le gardien tchèque a gardé ce désormais célèbre casque de rugbyman, par superstition paraît-il. Carlo Cudicini entre alors en jeu, mais doit également sortir lors du même match pour une blessure à la tête après un duel aérien avec Ibrahima Sonko. Reading to fight.

9. Ewald Lienen ( Allemagne / Sankt Pauli - entraineur )

​La scène se passe lors de Arminia Bielefeld-Werder Brême, le 14 août 1981. Ewald Lienen, milieu de terrain chez les locaux, subit une immondice de tacle à la cuisse de la part du Brêmois Norbert Siegman. Verdict : une ouverture de 25 centimètres, dont il faudra 23 points de sutures pour refermer la plaie béante. Sur le moment, l'adrénaline lui permet de tenir debout et même d'invectiver l'entraîneur adverse, un certain Otto Rehhagel, l'accusant d'avoir planifié l'attentat. Et oui, ça n'était pas toujours mieux avant. 

8. Stephen Ireland ( Irlande / Stoke City )

Dans la même veine que précédemment. Vous vous souvenez de Maynor Figueroa avec le Honduras contre la France à la Coupe du Monde l'été dernier ? Un jeu pour le moins physique. Stephen Ireland, le meneur de jeu de Stoke City, a pu en témoigner il y a tout juste deux semaines en Premier League face à Hull City. Un travail de boucher : 15 points de suture. 

7. Marcin Wasilewski ( Pologne / Leicester City )

​L'ours de Poznan ouvre le bal des jambes cassées. Plus habitué à distribuer les gnons qu'à les recevoir, le défenseur polonais, œuvrant en Belgique au moment des faits, prend une méchante semelle d'Axel Witsel, dès la 27e minute, témoignant du bouillonnant Anderlecht - Standard de Liège du 30 août 2009. Double fracture ouverte tibia-péroné. Il restera indisponible huit mois, pendant lesquels les supporteurs des Mauves entonneront une chanson en son honneur à chaque match, à la 27e minute. La récompense du martyr. 

6. Jonathan Lacourt ( France / Nîmes Olympique )

Le 21 mars 2009, Rennes accueille Valenciennes dans le cadre de la 35ème journée de Ligue 1. A la 25e minute, le milieu offensif de poche percute dans l'axe et s'avance vers la surface bretonne. Devant lui se dresse le colosse sénégalais Kader Mangane ( 1.90m, 90kg ), qui décide de le stopper. De la pire des manières. Son tacle brise sa cheville. Et sa carrière par la même occasion. Le joueur formé à Lens ne rejouera que trois ans plus tard (!), lorsqu'il signe à Châteauroux. Tombant jusqu'en CFA2 à Albi en 2013, il retrouve le foot professionnel à Nîmes cette saison. Une trajectoire aussi incurvée que sa cheville ce jour-là.

5. Jérémy Clément ( France / Saint – Étienne )

​Deuxième preuve de la rudesse du championnat français. Le joueur de Nice Valentin Eysseric s'est essayé au tacle face à Saint-Étienne, le 2 mars 2013. Mal lui en a pris. Il brise la cheville du pauvre Clément, qui ne pourra alors rejouer que la saison prochaine. Comme son bourreau, suspendu jusqu'à la fin de l'exercice 2012/2013 pour cette atrocité.

4. Edouardo Da Silva ( Croatie / Flamengo )

Parfois, il ne fait pas bon être attaquant en Premier League. L'ancien attaquant brésiliano-croate d'Arsenal Edouardo Da Silva peut en témoigner, après s'est fait ouvrir la jambe par Martin Taylor, défenseur de Birmingham City en ce 23 février 2008. Une double fracture ouverte tibia-péroné, qui aurait pu se transformer en amputation si les médecins d'Arsenal n'étaient pas intervenus à temps.

3. Aaron Ramsey ( Pays de Galles / Arsenal )

Le club le plus représenté de ce classement. Arsenal place cette fois Aaron Ramsey, habitué de l'infirmerie des Gunners. Ryan Shawcross de Stoke City l'envoie cette fois directement à l'hôpital, avec une facture de la cheville. Pas étonnant que le joueur soit resté fragile depuis ce maudit 27 février 2010.

2. Erwan Quintin ( France / Châteauroux )

​Un choc d'une rare violence. Erwan Quintin justifie sa place de dauphin par le décalage entre le geste et les blessures qui en découlent. Suite à un duel aérien avec Jacques Salze de Clermont, le 23 janvier dernier, le joueur de Châteauroux se brise le nez, perd six dents et sa fracture l'orbite, la mâchoire et le crâne. Salze temps pour le Breton.


1. Djibril Cissé ( France / SC Bastia )

​Le roi de ce classement. Djibril Cissé s'est fracturé le tibia et le péroné. Deux fois, une pour chaque jambe. Unique et monstrueux. Comme le geste du joueur de Blackburn sur le premier volet, le 30 octobre 2004, avec Liverpool. Il réussit l'exploit de revenir et de marquer lors des derniers matchs de la saison. Il quitte le club de la Mersey en 2006, après que la même blessure le prive de la Coupe du Monde en Allemagne. On le pense finit pour le haut niveau. Foutaises. Le Djib' est éternel. 

MEILLEURS ARTICLES